10202017Headline:

Yves Roger Claver” voici les questions que j’aurais posées au président Ouattara à l’interview “

ouattara et son entourage

Si j’avais été convié à l’interview accordée à Ouattara, hier les antennes de la Rti, voici les questions que je lui aurait posées:

1: monsieur le président. On se souvient qu’un magistrat a volontairement abattu, à cocody, un jeune homme d’un coup de fusil devant des témoins, à la suite d’une banale altercation. Étiez vous au courant de cet incident? Quelles sont les suites réservées à cette affaire d’autant plus que l’auteur de ce crime est un magistrat qui, de surcroît, prétend être votre neveu?

2: monsieur le président. Toujours au plan sécuritaire, il y a quelques semaines, à peine, un commando de la police judiciaire abattait sans sommation et de façon extra judiciaire des passagers d’un taxi, prétextant que c’était des bandits. Nous voulons savoir comment cela à été possible dans un pays qui songe à relever son niveau de promotion des droits de l’homme et surtout qui a donné l’ordre d’exécuter froidement les victimes sans que l’ont ait pu établir leur culpabilité?

3: je voudrais revenir sur les salaires des travailleurs. Il se trouve que les augmentations ne concernent que les seuls fonctionnaires. Vous ne faites pas cas des travailleurs du privé dont les salaires sont aussi bas depuis 30 ans. Avez vous des moyens de pressions ou des solutions pour rétablir le dysfonctionnement salarial dans le privé. Pourquoi ne pas imposer une grille salariale dans le privé en liaison avec les syndicats et le patronnât, ce qui éviterait les abus constatés dans la fixation du salaire chez les travailleurs du privé?

4: il est vrai que vous construisez des ponts et des routes. On s’ en félicite. Mais dites, monsieur le président, a combien s’ élève la dette publique globale de la côte d’ivoire; quelles sont les ratios de remboursement par tête d’habitants? Le déficit budgétaire de la côte d’ivoire permettra t-il de rembourser toutes ces dettes contractées sans tomber dans une récession? La côte d’ivoire est – elle si fauchée à ce point?

5: plusieurs pro Gbagbo ont été arrêtés, emprisonnés, certains sans formalisation du ou des délits reprochés, puis libérés au conditionnel. La libération conditionnelle, telle qu’elle se présente pour le cas des pro Gbagbo, ressemble fort bien à du chantage, une sorte de dépendance vis à vis de votre régime et peut être même un moyen d’intimidation. Pourquoi ne pas les libérer purement et simplement afin de donner une chance de plus à la réconciliation?

6: plusieurs Ong internationales des droits de l’homme ont épinglé certains ex chefs rebelles aujourd’hui promus au grande de colonel de l’armée ivoirienne. on s’ étonne qu’à ce jour, aucune poursuite ne soit lancée à leur encontre. Seront – ils poursuivis un jour?

Yves Roger Claver
un internaute from Facebook

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment