01192022Headline:

Affaire du Mali: le général Fernand Amoussou se prononce subtilement sur la situation entre le Mali et la CEDEAO

Alors que la polémique est forte en ce qui concerne les sanctions de a CEDEAO contre le Mali, le général (à la retraite) Fernand Amoussou a donné son point de vue sur la question dans une publication sur sa page Facebook.

La CEDEAO a imposé des sanctions contre le Mali dans le but de pousser les dirigeants de la transition dans le pays à aller rapidement aux élections et à quitter le pouvoir. Ces différentes sanctions vont de l’isolation régionale du pays avec la fermeture des frontières de la CEDEAO, au gel des avoirs maliens dans les banques centrales et commerciales des pays membre de l’organisation régionale. La CEDEAO a également imposé un embargo commercial au Mali.

Cette situation a mis en colère plusieurs personnalités qui n’ont pas hésité à critiquer les chefs d’Etat de l’organisation régionale et à indiquer que ces sanctions sont excessives et disproportionnées. Certains ont assuré que la CEDEAO n’a agi que selon des instructions venues de l’occident. De son côté, l’expert des questions sécuritaires au Sahel a sous entendu que ces sanctions étranglaient le Mali.

« Dans notre famille régionale, nous aidons nos frères récalcitrants en les étranglant », a indiqué l’ancien chef d’Etat-major de l’armée béninoise. Il a poursuivi en écrivant que « nous sommes des soumis et nous devons soumettre ». Cette dernière affirmations a finalement été retirée quelques heures après le post. Il va sans dire que les sanctions de la CEDEAO contre le Mali pourraient mettre le pays à terre alors même qu’il lutte déjà pour sa souveraineté territoriale contre les djihadistes.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles