06232021Headline:

Afrique du sud: les frais juridiques de Jacob Zuma estimés à 10 millions de rand environ

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma, a une nouvelle fois été condamné jeudi par un tribunal à payer des frais de justice. La cour constitutionnelle a condamné jeudi Jacob Zuma, englué dans une marre de scandales de corruption à payer des frais de justice. Les frais juridiques de l’ancien président ont été estimés à environ 650’900 francs environ (10 millions de rand).

La Cour constitutionnelle, la plus haute juridiction du pays, précise que sa décision concerne des frais engagés dans une procédure lancée par M. Zuma pour empêcher la publication, en 2016, d’un rapport accablant sur la corruption lorsqu’il était président (2009-2018). « L’affaire engendre des frais, dont le coût pour l’emploi de deux avocats », a souligné la Cour constitutionnelle, qui a estimé que ceux-ci devaient être à la charge de M. Zuma.

Rappelons le, le rapport détaillait notamment comment la fratrie d’hommes d’affaires d’origine indienne, les Gupta, a pillé les ressources publiques, avec la complicité du président, et participait à la gestion des affaires de l’Etat, notamment la nomination de ministres. Jacob Zuma avait fait valoir qu’ayant agi à l’époque en sa qualité de président, l’État devait payer les frais de justice.

L’ancien président, qui a démissionné en février, est cité dans plusieurs affaires de corruption et de détournement de fonds. La plus connue d’entre elles est la signature d’un contrat d’armement avec le géant français Thalès en 1999. Jusque-là, c’est l’État qui payait ses nombreux frais juridiques.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles