06252019Headline:

Afrique du Sud/Situation socio-politique: le parquet général en colère requiert le maintien des charges contre l’ex-Président Jacob Zuma pour corruption

Vendredi 24 Mai 2019 – Le parquet sud-africain a requis jeudi le maintien des poursuites pour corruption contre l’ancien président Jacob Zuma  dans une vieille affaire de ventes d’armes de 20 ans . 

Alors que la défense avait brandi la théorie de complot pour empêcher la candidature de l’ex- Président à l’ époque des faits, le parquet général a estimé que ces arguments étaient infondés et requis le maintien des charges contre Jacob Zuma ;

« Les théories du complot avancées par la défense “sont infondées et contestées et doivent donc être rejetées », a estimé un des procureurs, Wim Trengrove.

« Il n’y a pas la moindre preuve que la décision de poursuivre M. Zuma était motivée par la politique », a-t-il poursuivi, “le dossier retenu contre lui est très lourd”.

Jacob Zuma est soupçonné , rappelons le d’avoir accepté des pots-de-vin notamment de la société française d’armement et d’électronique Thales, en marge d’un contrat de près de 4 milliards de dollars conclu à la fin des années 1990 alors qu ‘il était ministre provincial.

Thales, qui a remporté une partie de ce contrat pour l’équipement de navires militaires, est également poursuivi dans cette affaire.

Les avocats de M. Zuma, ont dénoncé le “lynchage” de leur client et plaidé pour l’abandon des charges qui pèsent contre lui depuis au moins 2003.

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment