05162021Headline:

Afrique: la Présidente Samia Suluhu Hassan se déplace entourée d’Amazones comme ”gardes du corps”

Le 17 mars 2021, le Président tanzanien John Magufuli dit ‘’Buldozer’’ pour ses chantiers pharaoniques réalisés en un temps record dans son pays, décède à l’âge de 61 ans. Il est mort suite à des « complications cardiaques dans un hôpital de Dar es Salaam » avait indiqué la Vice-présidente, Samia Suluhu Hassan dans une allocution à la télévision publique.

Le Chef de l’État Magufuli n’était plus réapparu en public durant les deux semaines qui avaient précédé son décès et les rumeurs les plus folles avaient couru sur sa santé. Certains leaders de l’opposition avaient déclaré qu’il avait contracté le Covid-19, mais cela n’avait pas été confirmé officiellement car Magufuli à l’instar du Président brésilien, était l’un des plus grands sceptiques du coronavirus sur le continent.

Alors que les nations du monde font la course au vaccin, il avait plutôt appelé ses concitoyens à des prières et à une thérapie à vapeur infusée de plantes pour combattre le virus. « Le coronavirus, qui est un démon, ne peut pas survivre dans le corps du Christ. Il brûlera instantanément » avait prédit ce fervent chrétien depuis l’autel d’une église de la capitale.

Élu pour la première fois en 2015 puis en 2020, il ne pourra donc aller au terme de son mandat. C’est la Vice-présidente Samia Suluhu Hassan qui va prêter serment pour devenir présidente de la Tanzanie. Âgée elle aussi de 61 ans, elle est originaire de l’archipel semi-autonome de Zanzibar. C’est à cette musulmane très pieuse de poursuivre le mandat de son prédécesseur jusqu’en 2025. Avec l’Éthiopienne Sahle-Work Zewde, dont les fonctions sont plutôt honorifiques, ce sont les deux femmes actuellement au pouvoir en Afrique.

Cette grande femme d’influence est très célèbre dans son pays pour ses encouragements à la gente féminine à poursuivre ses rêves mêmes les plus fous. Elle va donc donner l’exemple par elle-même. Aussitôt investie Présidente, elle va confier sa garde rapprochée à des femmes. Elle est déterminée à prouver aux femmes qu’il n’y rien d’impossible qu’elles ne puissent faire au même titre que les hommes. C’est donc des femmes à la carrure athlétique, visage fermé, vêtues de tenue sombre, souliers noirs cirés aux pieds qui veillent de près sur la sécurité de celle qui avait été colistière de Magufuli aux élections de l’année dernière.

La Présidente Samia Suluhu Hassan n’est pas la seule à avoir eu cette idée de confier sa garde rapprochée à des femmes. Le Guide de la Jamahiriya Islamique Mouammar Kadhafi se déplaçait, entouré d’Amazones. Ces Amazones étaient une force militaire d’élite qui constituait une unité exclusivement féminine de gardes du corps, chargées de la protection du Guide.

SGB78

Comments

comments

What Next?

Recent Articles