10202017Headline:

(AfriqueMedia)Coup d’Etat au Burkina: “L’entourage proche du président Alassane Ouattara est impliqué jusqu’aux os”

COUP D’ETAT AU BURKINA, L’ENTOURAGE DE OUATTARA IMPLIQUE JUSQU’A L’OS ?

L’entourage proche du président Alassane Ouattara est impliqué jusqu’à l’os dans la tentative de coup d’État au Burkina Faso, selon Médiapart. Alors que les regards étaient jusqu’ici tournés vers Guillaume Soro, c’est le président de la Côte d’Ivoire qui pourrait voir son image ternie par la réactivation du dossier au pays des hommes intègres.

Coup de fil de Soro Guillaume lors de la tentative de Coup d’Etat au Burkina Faso, juste une partie cachée de l’iceberg ?

Le président de l’Assemblée National de Côte d’Ivoire, M. Soro Guillaume avait été cité dans le coup de force échoué au Burkina Faso. Il était présenté comme interlocuteur dans une conversation téléphonique captée par les services secrets burkinabés au plus fort du coup d’État avorté contre les autorités de la transition.

En réponse à ces accusations, l’ancien chef rebelle ivoirien avait déclaré n’être qu’un « homme de mission », ce qui avait alerté sur l’identité réelle des initiateurs et financiers de ce complot. Grâce aux dernières révélations du média d’investigation Mediapart, d’autres personnalités proches de la présidence ivoirienne émergent dans ce dossier.

De nouveaux noms dans la tentative de Coup d’Etat au Burkina Faso
Le journal français indique que le général « Vagondo Diomandé », chef d’état-major particulier du président Alassane Ouattara, est au coeur de putsch manqué. Il aurait livré des quantités importantes d’armes aux soldats du RSP. Le bras droit du président ivoirien aurait aussi remis des valises d’argent à ces soldats au plus fort de ce coup d’État mené par général Diendéré.

Le général Vagondo Diomandé, ancien aide de camp du président Ouattara au début des années 1990 serait même visé par l’instruction en cours au Burkina Faso. L’implication de cet homme dans la tentative de Coup d’Etat au Burkina Faso entraine de facto celle du président ivoirien qui aurait lui-même cherché à contrer la position de fermeté adoptée par le président nigérian Muhammadu Buhari.

Selon ce média : « Ouattara lui-même avait paru gêné lors du sommet extraordinaire de la Cedeao consacré au Burkina, le 22 septembre 2015, à Abuja (Nigeria). Selon plusieurs sources diplomatiques, il avait, dans le huis clos des chefs d’État, tout fait pour freiner les ardeurs de ceux qui tenaient un discours de fermeté à l’encontre des auteurs du coup d’État. »

Ouattara muet face aux révélations de Mediapart sur la tentative de Coup d’Etat au Burkina
Mediapart, dit avoir tenté de joindre le président Ouattara pour évoquer avec lui cette affaire. Celui-ci n’aurait donné aucune suite.

Indépendamment de l’affaire du coup d’État manqué au Burkina Faso, le proche de Soro Guillaume, Kamagaté Souleymane – dit Soul to Soul va répondre d’une convocation de la gendarmerie ivoirienne ce lundi 9 octobre 2017. Il fait l’objet d’une enquête suite à la découverte à son domicile de 15 tonnes d’armes de guerre lors des mutineries d’anciens soldats des FAFN à Bouaké.

Africa Media

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment