08202018Headline:

Algérie–Affaire Kamel Chikhi: vers une audition du général Abdelghani Hamel ?

L’ancien patron de la police nationale algérienne, le général Abdelghani Hamel, pourrait bientôt être auditionné par la justice dans le cadre de l’enquête ouverte suite à la saisie record de plus de 700 kg de cocaïne sur le port d’Oran. La défense de l’homme d’affaires Kamel Chikhi, principal suspect, en a fait la demande.

L’un des membres du collectif d’avocat de Kamel Chikhi, principal suspect dans l’affaire des 701 kilos de cocaïne saisis en mai dernier, a réclamé l’audition du général Abdelghani Hamel, ancien patron de la police nationale, a appris Jeune Afrique.

Quelques heures avant l’annonce de son limogeage, le 26 juin, Hamel avait déclaré publiquement que la police était disposée à transmettre les dossiers liées à cette affaire en sa possession. « Celui qui veut lutter contre la corruption doit être propre », avait alors ajouté celui qui fut proche du cercle présidentiel.

Seulement, l’enquête ouverte après la saisie de cette cargaison de drogue a été confiée à la gendarmerie nationale. D’après les déclaration de Hamel, les dossiers dont dispose la police sont donc antérieurs à celle-ci. De quels dossiers dispose – ou disposait – l’ancien patron de la police alors que ses services ont été écartés de l’enquête ?

L’affaire Kamel Chikhi – ou plutôt « les » affaires, la saisie de cocaïne n’étant que l’un des dossiers dans lequel le nom de cet homme d’affaires oranais est cité – a déjà coûté la place à deux magistrats, radiés et placés sous contrôle judiciaire. Des hauts fonctionnaires du ministère de la Défense ont également été entendus dans le cadre de l’instruction.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment