09252020Headline:

Alpha Condé veut porter plainte contre Blaise Compaoré, Dadis Camra et…

alpha conde

Le président Alpha Condé a annoncé ce mercredi que la Guinée compte déposer très bientôt une plainte contre la société GETMA qu’il accuse d’avoir usé de la corruption pour l’obtention de son contrat de gestion du quai de Conakry, a appris Africaguinee.com.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée cet après-midi du mercredi 26 novembre 2014, le chef de l’Etat guinéen a dénoncé la façon dont ce marché a été attribué à la société GETMA. Dans ses confidences, le numéro un guinéen cite les noms des anciens présidents Blaise Compaoré, du Capitaine Dadis Camara…Nous vous livrons un extrait des propos du président Alpha Condé…

On leur (GETMA, Ndlr) a donné des terrains à Kagbélin pour dire installez-vous là-bas. Ils n’ont rien fait. Bolloré a fini le deuxième port conteneur Ro-Ro. Comment peuvent-ils demander à Bolloré qui a investi et construit de les faire louer ? Depuis deux ans, on leur a dit de construire, ils ne l’on pas fait. Ils n’ont rien investi.

Il faut que ça soit très clair. Moi je défends des emplois, je ne veux pas qu’un seul travailleur soit licencié. Mais je ne suis pas prêt à soutenir des gens qui n’ont rien fait au port, ils n’ont fait que profiter.

Le problème de Getma International, c’est un grand scandale. Le ministre Sow à l’époque ministre des transports était parti à Paris. Bolloré a montré son intérêt pour le port. On a fait un appel d’offres. Dans cet appel d’offres, il y a deux critères fondamentaux : la capacité financière et l’expérience. En plus il fallait pour chaque société de fournir le bilan financier des trois dernières années. Le cabinet guinéen qui a fait l’évaluation, la commission d’attribution a donné 1/3 à Getma et 3/3 à Bolloré. En ce qui concerne l’expérience 0/3 à Getma et 3/3 à Bolloré…comment peut-on alors attribuer le marché à la société qui a eu 1/3 et 0/3 ? Voilà dans quelle situation on s’est trouvée.

Aujourd’hui, j’ai convoqué tout le monde pour s’expliquer. On a été condamné à Abidjan à payer 40 millions d’euros à Getma alors que nous devons poursuivre Getma sur le plan pénal. Nous allons déposer une plainte au pénal. Ensuite nous devons savoir pourquoi cette société a décroché le contrat alors qu’elle ne remplissait aucune condition.

Quand Getma a eu le contrat, le président Conté (paix à son âme) a suspendu le contrat. Quand le président Dadis est venu, il a levé la suspension. On sait comment la suspension a été levée. Le président Blaise a envoyé Diendéré (ancien chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, Ndlr) pour dire à Dadis de l’aider à lever. J’étais opposant, j’ai dit au président Blaise que si je gagne (les élections) je vais annuler le contrat. Je n’étais pas encore président, Blaise c’étais mon ami, mais je l’ai dit clairement.

Getma n’a investi aucun franc, elle n’a jamais gérer aucun port. Posez-vous la question comment on a pu retenir une société qui n’a pas une capacité financière ? Pour quelles raisons ? (rires).

Pourquoi on a signé (le contrat) un samedi à 23 heures ? (rires). En plus Getma change les conditions (…) tout cela est suffisamment grave. Nous avons la possibilité de faire condamner Getma au pénal. Nous avons décidé de voir un cabinet américain pour qu’on dépose une plainte au pénal. Moi je ne fais pas de chasse aux sorcières, mais quand les intérêts de la Guinée sont mis en cause (…). Comment on peut payer 40 millions d’euros alors qu’on a raison. Je n’attaque personne. L’agent judicaire n’a qu’à jouer son rôle’’.

Propos recueillis par SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles