11282021Headline:

Attaque de Kouré au Niger: 11 suspects en détention

En août 2020, six humanitaires français de l’ONG Acted, ainsi que leur guide et leur chauffeur nigériens, avaient été tués par des groupes armés non identifiés dans le parc animalier des girafes de Kouré. La justice nigérienne révèle, vendredi 22 octobre, que onze personnes soupçonnées d’avoir pris part à cette attaque ont été arrêtées ces derniers mois.

Plus d’un an après l’attentat terroriste de Kouré, qui a coûté la vie à six humanitaires français, leur guide et leur chauffeur nigériens, la justice du Niger confirme l’arrestation et l’incarcération de plusieurs personnes. Selon les enquêteurs français et nigériens, cités par l’AFP ce vendredi, ces personnes sont soupçonnées d’avoir participé à l’assassinat.

Selon un magistrat nigérien, il y a bel et bien eu lieu des arrestations dans le dossier après la saisie du doyen des juges nigériens. Il s’agit, selon les enquêteurs, d’un guetteur positionné sur la route reliant Niamey à Kouré et qui avait pour mission de signaler le premier véhicule occupé par des hommes blancs, et d’un autre donneur d’ordres intermédiaire.

Cellules logistiques
Les autres suspects appartiendraient à deux cellules logistiques démantelées à Niamey et dans le village de Tchoubi où le véhicule de l’ONG Acted avait été pris en chasse par trois hommes armées à moto. Selon les informations de RFI, ils croupissent à la prison de haute sécurité de Koutoukalé.

Il y a moins de deux mois, selon un garde-forestier en charge de la surveillance du parc de Kouré, des enquêteurs français et des magistrats se sont rendus sur la scène du crime. Ces magistrats, qui coopèrent étroitement avec la justice nigérienne, seraient repartis en France avec une copie du dossier, selon un haut magistrat.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles