09302022Headline:

Attaque de Tessit au Mali : un nouveau bilan de 42 soldats tués en fait la plus meurtrière depuis 2019.

Cet énième assaut de djihadistes a eu lieu alors que Bamako pousse vers la sortie son viel allié français et réactive sa coopération militaire avec la Russie.

edi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du Monde Afrique.

Quarante-deux soldats maliens ont été tués, dimanche, dans le nord-est du Mali, près des frontières du Burkina Faso et du Niger, dans l’attaque la plus meurtrière attribuée à des djihadistes contre les forces maliennes depuis 2019, selon un nouveau bilan. Ce nouveau décompte est issu d’un document officiel listant nominativement les militaires décédés, authentifié mercredi 10 août par plusieurs hauts responsables militaires à l’AFP. Le précédent indiquait 17 soldats et 4 civils tués.

C’est le plus lourd bilan officiel pour l’armée malienne depuis la série d’attaques fin 2019-début 2020 par le groupe Etat islamique de camps militaires dans cette même région dite des trois frontières.

L’attaque dimanche intervient alors que le Mali, qui a poussé vers la sortie le vieil allié français et ardemment relancé la coopération avec Moscou, fait depuis quelques semaines face à une résurgence d’assauts de la nébuleuse du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, JNIM en arabe).

Comments

comments

What Next?

Recent Articles