12012022Headline:

Au Soudan du Sud, plus d’un million d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition

Environ 1,4 million d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition au Soudan du Sud, pays qui fait face à sa «pire crise de la faim», notamment à cause d’inondations successives et de conflits armés, a estimé vendredi 14 octobre l’ONG Save The Children.

Plus jeune pays de la planète, en proie à des violences à caractère politico ethnique et à une instabilité chronique depuis son indépendance du Soudan en 2011, le Soudan du Sud subit des inondations pour la quatrième année consécutive, et celles-ci touchent désormais neuf de ses dix Etats.

Selon les Nations unies, 8,9 millions de personnes, soit 71% de la population, ont besoin d’aide humanitaire. «Cela inclut 1,4 million d’enfants de moins de 5 ans qui souffrent de malnutrition», écrit Save the Children dans un communiqué.

«La situation s’est aggravée ces derniers mois avec plus de 615.000 personnes touchées par une quatrième année d’inondations sans précédent, détruisant habitations, récoltes, et causant une augmentation des cas de malaria et de morsures de serpents, particulièrement chez les femmes et les enfants», selon l’ONG.

Une monnaie qui a perdu 40% de sa valeur

La monnaie de ce pays enclavé d’Afrique de l’Est a perdu cette année 40% de sa valeur, entraînant une augmentation des prix des produits importés, également poussés par la guerre en Ukraine, souligne la même source.

«Le Soudan du Sud fait partie des cinq pays les plus vulnérables au monde au changement climatique», a déclaré Jib Rabiltossaporn, directeur de Save the Children au Soudan du Sud.

En amont de la COP 27, qui s’ouvre en novembre en Égypte, Save the Children, a exhorté la communauté internationale à «accroître leurs engagements financiers pour aider les communautés vulnérables et les enfants à faire face (…) aux désastres climatiques». Selon la Banque mondiale, 80% des 11 millions d’habitants du Soudan du Sud vivaient en état d’«extrême pauvreté» en 2018.

Avec AFP

Comments

comments

What Next?

Related Articles