12102016Headline:

Autriche: un Africain arrêté pour avoir 4 épouses,7 fiancées et 5 petites amies

gambien

Un amant prolifique avec 4 épouses, 7 fiancées et 5 petites amies a battu le records des dossiers de bigamie en Autriche. Sonko Tijan a finalement été pris dans un piège de miel à l’aéroport de Vienne après que deux de ses femmes aient réalisé qu’elles étaient mariées au même homme et se soient plaints à la police.

Le séducteur avait « ramassé » les femmes dans tout le pays, en les utilisant pour des chambres et pensions à chaque fois qu’il était dans le coin et empruntait de l’argent avec elles dont il ne remboursait jamais.

Sa chute est survenue après avoir rencontré Sonja Maier, qui croyait avoir trouvé l’amour à première vue, après l’avoir rencontré dans un bar.

Le Gambien âgé de 28 ans lui a dit qu’il ressentait la même chose, et après une rapide romance – et contre l’avis de sa famille – ils se sont mariés un mois plus tard.

Selon Dailymail, après un an de mariage heureux, elle est tombée enceinte et lors d’une navigation sur Facebook, elle est tombée sur quelqu’un avec le même nom de famille et un mari étonnamment semblable d’aspect à la sienne.

Curieuse, elle a fouiné dans le profil de la femme. Puis elle a réalisé que le mari de cette femme n’avait pas seulement une apparence similaire avec son mari, mais en fait était identique. Le fait qu’il avait le même nom que son conjoint l’a convaincu que quelque chose n’allait pas.

Je pensais que soit il avait un jumeau dont je n’ai jamais entendu parlé ou soit il me trompait.

, dit-elle.

Mme Maier a pris contact avec la femme afin de comparer leurs notes. Vite, elles ont réalisé que quand il était avec l’une d’elles, il n’était jamais avec l’autre, et, ensemble, elles ont porté une plainte à la police après qu’il ai disparu quand elles l’ont confronté.

Cette plainte a conduit à l’effritement d’un réseau d’intrigues qui a jusqu’ici révélé 16 différentes femmes qui ont tous cru qu’elles étaient dans une relation exclusive avec Tijan, dont trois qui ont été mariées avec lui.

La plus jeune de ses femmes est âgée de 22 ans, et la plus vielle est âgée de 44 ans; il y’a aussi une autre femme à qui il est marié dans son pays d’origine, avec qui il a également des enfants.

Tijan utilisait les femmes pour lui fournir un endroit pour se reposer et se nourrir quand il était dans la région, et aussi des dizaines de milliers d’euros empruntés qu’il a promis rembourser plus tard mais n’a jamais fait.

D’autres ont également porté des plaintes disant qu’il avait pris leurs bijoux pour l’utiliser comme une garantie pour des prêts dont il avait besoin. Et si une femme devenait trop exigeante sur ​​son temps ou son argent, elle se rendait compte qu’il disparaissait soudainement.

La police a maintenant trouvé qu’il avait gardé un réseau de femmes à travers l’Autriche dans l’État occidental de Vorarleberg à Vienne, la capitale. Ainsi que les 15 actives, elle croit qu’il y a beaucoup d’autres à qui il a fait le même coup.

La police a également trouvé quatre enfants que Tijan a engendré avec des femmes différentes en Austra. Deux de ses petites amies actuelles sont enceintes.

Le détective Patrick Maierhofer, qui a lancé un appel à d’autres femmes à se présenter, a déclaré:

Il a toujours utilisé les mêmes tactiques. Il drague les femmes dans les bars et est toujours charmant et attentionné.

Il les fascine également avec des histoires fantaisistes sur son pays natal en Afrique et comment il avait fui les guerres horribles laissant sa famille derrière – et plus tard, il demanderait une aide financière pour eux.

Il se présentait sous des noms différents et nous avons sorti son image à un de ses noms, dans l’espoir que nous pouvons communiquer avec d’autres victimes.

Il comprenait les noms comme Sonko Tijan, Bojang Tijan et Crang juniors.

Il a affirmé que l’argent était pour les entreprises commerciales pour aider sa famille en Gambie. Nous avons trouvé qu’il est en réalité aussi marié à une femme en Gambie où il a aussi une famille.

La police a lancé un mandat d’arrêt contre lui et a fini par le traquer sur Facebook après avoir découvert qu’il était à la recherche de nouvelles victimes. Les agents ont disposé un piège de miel avec la coopération d’une jeune femme avec qui il avait communiqué en ligne la convainquant de lui prêter plus d’argent.

En réalité, elle travaillait avec la police et il a été arrêté.

Alors Afrigirls, il y’a plusieurs Tijan comme ça qui traînent partout, faites attention avec qui vous flirtez!

Source : senego.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment