11182018Headline:

Bamako: Les magistrats maliens mettent fin à leur grève.

Les syndicats de magistrats maliens, engagés dans une grève illimitée depuis fin juillet, pour réclamer plus de sécurité et une revalorisation salariale ont suspendu jeudi leur mot d’ordre, et annoncé la reprise du travail lundi, à l’issue d’une Assemblée générale tenue à Bamako.
Cette décision du Syndicat autonome de la magistrature (SAM) et le Syndicat libre de la magistrature (SYLIMA) malienne fait suite à deux jours de négociations, mardi et mercredi avec les autorités maliennes.

“Nous avons obtenu un accord (avec le gouvernement) sur l’aspect sécuritaire”, a affirmé le porte-parole des magistrats grévistes, Abba Maiga.

“Concernant la grille salariale, nous acceptons la main tendue du président de la République qui a tenu une promesse publique. C’est donc en toute responsabilité que l’assemblée générale de ce jeudi a décidé de la suspension de la grève”, a-t-il indiqué.

Pour la sécurité des magistrats dans les zones Centre et Nord du Mali, l’Etat s’est engagé à déployer “plus d’agents et renforcer les dispositifs sécuritaires autour des juridictions du pays”.

En octobre, lors d’une visite à Mopti, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga a annoncé “la tenue, aux mois de décembre 2018 et janvier 2019, d’une conférence sociale sur la question des salaires au Mali’’.

Pour Soumeylou Boubèye Maiga, cette question de la vie publique malienne doit être traitée de manière durable, en tenant compte des ressources et dans l’équité”.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment