11282022Headline:

Bavure militaire au Burkina Faso: le chef d’état-major tape du poing sur la table

Le chef d’état-major du Burkina Faso a condamné dimanche, l’acte regrettable des militaires qui ont volontairement agressé des civils pour se rendre justice, suite au décès de l’un des leurs, dans la nuit du 23 au 24 septembre 2022 à Ouagadougou.

« Suite au décès d’un militaire dans la nuit du 23 au 24 septembre 2022 à Ouagadougou, dans des circonstances non encore élucidées par la justice, un groupe de militaires a pris la malheureuse initiative, dans la soirée du 24 septembre 2022, de se rendre justice en agressant physiquement des civils résidant dans le quartier où s’est produit l’incident », a annoncé un communiqué de l’état-major de l’armée du Burkina Faso, qui regrette profondément cet acte.

« Des mesures ont été immédiatement prises pour ramener le calme et la quiétude en attendant que les investigations entamées, ne livrent leurs résultats », a ajouté le communiqué, soulignant que le chef d’état-major général des armées « condamne fermement ces agissements inadmissibles qui n’honorent pas les Forces Armées Nationales surtout dans cette période difficile que traverse notre pays ».

L’état-major, a, par ailleurs, présenté ses excuses aux populations et les a invité « à demeurer aux côtés des FAN pour relever les défis sécuritaires auxquels fait face notre pays ».

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles