07172019Headline:

Bénin/Situation sociale: Laurent Mètongnon écope de 5 ans de prison ferme, Me Baparapé sort de sa réserve

La cour de répression des infractions économiques et du terrorisme a rendu sa décision ce lundi 24 Juin 2019 dans le dossier cnss/bibe. A l’arrivée, Laurent Mètongnon et consort ont écopé d’une peine de 5 ans de prison ferme. Une décision que son avocat apprécie à travers une déclaration.

Me Baparapé, l’avocat-conseil des personnes impliquées dans le dossier relatif au placement hasardeux des fonds de la caisse nationale de la sécurité sociale à la banque internationale du Bénin n’est pas content de la décision rendue ce lundi 24 juin 2019 par la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. A travers une déclaration qu’il a rendue publique après le délibéré de la Criet, il a affirmé que la décision de la cour a davantage assombri le ciel sur notre pays. Cependant, Il n’entend pas s’arrêter à ce niveau de la procédure. il saisira donc la cour suprême dans les délais légaux pour un pourvoi en cassation.

Dans sa déclaration, Me Baparapé, président de l’Organisation pour la défense des droits de l’homme et des peuples (l’Odhp) appelle par ailleurs, à la mobilisation de tous les citoyens de l’intérieur comme de la diaspora afin que tous les détenus politiques à l’ère du régime du Nouveau Départ soient libérés. lire ci-dessous la déclaration de Me Baparapé, porte-parole du collectif des avocats de Laurent Mètongnon et consort et président de (Odhp). « Résistantes et résistants, de l’intérieur comme de la diaspora, nous avions assisté à une parodie de justice devant une section spéciale, ayant pour mission non de juger, mais de condamner fermement pour réduire et briser la vie des inculpés et semer le deuil et la désolation dans leurs familles respectives.
Mais le peuple ne cédera pas à la peur, ni au doute » martèle -t-il dans sa déclaration.

Au-delà de l’appel à l’endroit du peuple béninois et celui de la diaspora, Me Baparapé lance un appel à la mobilisation de toutes les associations des droits de l’homme pour exiger :

la libération immédiate de tous les détenus politiques,
le retour de tous les exilés,
l’abrogation de toutes les lois scélérates liberticides, le code numérique, la charte des partis, le nouveau code pénal,
la restitution des corps des victimes à leurs parents et des soins gratuits et appropriés aux blessés.

Lire sur beninwebtv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment