08172017Headline:

Benin: Yayi Boni appelle au calme après la grande marche à Cotonou

yayi

Benin: Le gouvernement appelle au calme après la grande marche à Cotonou

Le gouvernement du Président béninois Yayi Boni, annonce avoir pris acte de la grande marche de protestation organisée par l’opposition et la société civile et qu’il invite la population à garder le calme « dans la sérénité et la concorde nationale ».

La marche de l’opposition qui a eu lieu le 29 octobre dernier à Cotonou avait pour objectif de protester contre le retard dans l’organisation des élections locales et municipales dans le pays.

La déclaration est contenue dans un communiqué rendu public par le Secrétaire général du gouvernement béninois, Alassani Tigri.

Avant que la marche n’ait lieu, le gouvernement qui a défaut d’interdire la manifestation a essayé de démobiliser et les organisateurs et les participants mais en vain.

En se prononçant sur la marche, le gouvernement a déclaré qu’il se réjouit du « bon encadrement de la marche et de son déroulement dans le respect des lois de la République ». Il a par ailleurs fait savoir que la préoccupation des marcheurs est aussi celle des autorités du pays, lesquelles cherchent un plan de sortie de crise.

Après donc ces appréciations, le gouvernement a annoncé qu’il « invite toutes les forces vives de la nation à toujours observer ce calme, éviter les injures et attaques personnelles pour que nous créions ensemble les conditions et les synergies nécessaires à l’union sacrée, indispensable à l’organisation de toutes les élections à bonne date, dans la sérénité et la concorde nationale ».

Enfin pour ce qui concerne l’organisation des élections, le gouvernement a fait savoir que « le Président de la République, conformément au Conseil des ministres du 27 octobre 2014, invitera la classe politique et la société civile, pour des échanges, sur la base des propositions issues de la rencontre du 29 octobre 2014 avec les Présidents des Institutions de la République, les bureaux de la CENA, de COS LEPI et de l’Assemblée Nationale ».

Mensah, Lomé

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment