05262017Headline:

Burkina: Affaire des écoutes avec Soro, le MPP dément le recadrage de Zida par le nouveau président Kaboré

Zida Kaboré

Le Mouvement du peuple pour le progrès (Mpp), parti du président élu Roch Marc Christian Kaboré, a démenti lundi un quelconque ‘’recadrage’’ de celui-ci envers le premier burkinabè Yacouba Isaac Zida qui au cours d’une sortie médiatique a ‘’authentifié’’ la bande sonore des écoutes téléphoniques.

Des informations circulant sur internet font état d’un «recadrage» que le Président élu du Faso, Roch Marc Christian Kaboré aurait opéré à l’endroit du Premier Ministre Yacouba Isaac Zida, en lui signifiant ‘’sa désapprobation’’ suite à cette prise de position publique.

‘’Nous démentons catégoriquement ces allégations totalement infondées. Le Président élu du Faso comme on le sait n’a pas encore pris fonction et ne saurait par conséquent s’immiscer dans la gestion des affaires par le Gouvernement de la Transition’’, indique un communiqué du service de communication de Roch Kaboré, transmis à KOACI.COM.

‘’Nous appelons les populations au calme et à la sérénité face à ce type d’information dont le but est de mettre à rude épreuve la cohésion nationale au sortir d’une élection couplée jugée exemplaire par les acteurs nationaux et la communauté internationale et porteuse d’un lendemain meilleur pour le peuple burkinabè’’, souligne le texte.

Joint par KOACI samedi au lendemain d’une interview accordée à un média local, le premier ministre Yacouba Isaac Zida avait attesté de l’authenticité de la bande sonore d’une conversation téléphonique entre Guillaume Soro, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et Djibril Bassolé, ex Ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, évoquant des actions pour soutenir le putsch manqué du 16 septembre dernier.

‘’Elle (la bande sonore) est authentique, il n’y a pas de débats. Moi, je ne discute pas sur cette question-là. Il ne faut pas douter de l’intelligence du peuple burkinabè”, avait affirmé M. Zida, se disant “très déçu” de Guillaume Soro et de Djibril Bassolé.

Selon le président ivoirien Alassane Ouattara, dont la participation à l’investiture du président Kaboré a été souhaitée par le MPP, cette question sera traitée dans les jours à venir avec les nouvelles autorités du Burkina.

Boa

________________

Ceci est communiqué du département de communication du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) suite à une rumeur ayant fait état d’un « recadrage » du président élu Roch Kaboré à l’endroit du premier ministre Isaac Zida après sa sortie médiatique à propos des écoutes téléphoniques entre Guillaume Soro et Djibril Bassolet. Le MPP dément « catégoriquement ces allégations totalement infondées et appelle les populations au calme et à la sérénité face à ce type d’information».

Une rumeur persistante fait état d’un « recadrage »  que le Président élu du Faso aurait opéré à l’endroit du Premier Ministre Yacouba Isaac ZIDA,  suite à la sortie médiatique de  ce dernier à propos des écoutes téléphoniques entre  Guillaume SORO, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et Djibril BASSOLET , ex  Ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso.  Dans une interview accordée à la radio SAVANE FM et reprise par de nombreux médias, le Chef du Gouvernement jugeait authentique la bande sonore contenant les propos de ces deux hommes qui évoquaient dans leur conversation le coup d’Etat manqué de septembre 2015. Des informations circulant sur les réseaux sociaux notamment stipulent  que le Président  élu  du Faso Roch Marc Christian KABORE aurait signifié sa désapprobation au Premier Ministre ZIDA suite à cette prise de position publique.

Nous démentons catégoriquement ces allégations totalement infondées. Le Président élu du Faso comme on le sait n’a pas encore pris fonction et ne saurait par conséquent s’immiscer dans la gestion des affaires par le Gouvernement de la Transition.

C’est pourquoi nous appelons les populations au calme et à la sérénité face à ce type d’information dont le but est de mettre à rude épreuve la cohésion nationale au sortir d’une élection couplée jugée exemplaire par les acteurs nationaux et la communauté internationale et porteuse d’un lendemain meilleur pour le peuple burkinabè.

Le Département Communication, Presse et TIC

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment