10222018Headline:

Burkina: Des FDS tués dans une explosion.

Sept agents des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) du Burkina ont été tués dans l’explosion d’un engin explosif improvisé, sur l’axe sur Fada N’gourma – Pama, dans l’Est du pays, a annoncé mardi le gouvernement, évoquant un bilan provisoire.

Selon le communiqué du gouvernement, le véhicule des FDS allait en renfort depuis Fada N’gourma à Pama, dont la brigade de gendarmerie a été attaquée (pas de victime mais d’importants dégâts matériels) mardi vers 01H00 (GMT et locale), quand il a “sauté sur un engin explosif improvisé”.

“Le bilan provisoire relevé en mi-journée présente sept agents des FDS qui ont perdu la vie et six blessés dont deux instables en voie d’évacuation par un aéronef des Forces Armées sur Ouagadougou”, précise le communiqué.

Les attaques armées menées contre les FDS sont devenues récurrentes au Burkina, en particulier ses derniers mois.

Le 11 août, cinq gendarmes en mission d’escorte d’un convoi de la mine d’or de Boungou, ont été tués dans l’Est du pays, par l’explosion d’un engin explosif improvisé au passage de leur véhicule. Un employé de la mine a également trouvé la mort.

La nuit du 22 août, une équipe du commissariat du district de Sollé, a été attaquée par des individus armés sur l’axe Sollé-Titao, dans le Nord du pays. Un policier a été tué. Et au cours de la même nuit, un groupe d’individus armés a tenté d’attaquer le commissariat.

Cette attaque intervenait 24 heures après l’attaque d’un poste de douanes à Batié, une localité du Sud-ouest du pays, frontalière de la Côte d’Ivoire et du Ghana, au cours de laquelle a péri un douanier.

Depuis 2015, le Burkina a été visé par plus de 80 attaques armées qui ont fait plus de 133 morts. Le Nord du pays, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d’attaques armées et agressions régulières, qui s’étendent désormais à d’autres régions.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment