10162018Headline:

Burkina: Des femmes de l’opposition favorables à la marche-meeting de fin septembre.

Les femmes de l’opposition politique au Burkina ont affirmé, jeudi face à la presse, leur adhésion à la marche-meeting prévue pour le 29 septembre à Ouagadougou, pour protester contre la “mauvaise gouvernance du parti au pouvoir”.

“Nous accueillons favorablement l’idée d’une marche-meeting des forces vives de la nation dans le but de protester contre la gouvernance chaotique de ce régime”, a déclaré Jacqueline Konaté, présidente des femmes de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, principal parti de l’opposition).

Cette marche-meeting, annoncée le 29 septembre par le chef de file de l’opposition Zéphirin Diabré, débutera à la Place de la Révolution de Ouagadougou le 29 septembre à 08H00 (GMT et locale).

L’opposition estime que les maux auxquels sont confrontés les Burkinabès “révèlent l’incompétence des dirigeants qui montrent plus d’appétit pour le Burkina des affaires plutôt que pour les affaires du pays”.

Les maux notamment mis en exergue sont “les attaques terroristes de plus en plus meurtrières ; la misère et la précarité des Burkinabè, la crise du logement ; les jeunes et les femmes qui sont abandonnés à leur triste sort ; la corruption et le népotisme qui se généralisent ; la justice qui est instrumentalisée et dans l’impasse ; les libertés fondamentales en danger ; la démocratie qui est en train d’être pervertie”.

Lors de cette manifestation, a rappelé Jacqueline Konaté, une collecte de fonds sera initiée pour “contribuer à l’effort patriotique” et soutenir les forces de défense et de sécurité burkinabè dans leur lutte contre le terrorisme.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment