07182018Headline:

Burkina Faso: Des hommes armés non identifiés ont attaqué deux postes de la police et une brigade de la gendarmerie dans l’est

Des hommes armés non identifiés ont attaqué dans la nuit de samedi à dimanche deux postes de la police et une brigade de la gendarmerie dans l’est du Burkina Faso, a confirmé le ministère de la Sécurité dans un communiqué.

Les attaques, survenues entre 22h00 et 00h00, ont coûté la vie à un officier principal de police et un assaillant, indique le communiqué.

Le poste de contrôle de l’Office national de la sécurité routière (ONASER) de Tindangou (province de la Kompienga) a été la première cible des assaillants, qui ont ensuite attaqué simultanément le commissariat de police de district et la brigade de gendarmerie de Comin-Yanga (province du Koulpelogo).

“Au cours de ces attaques, nos Forces de Défense et Sécurité (FDS) ont opposé une farouche résistance aux assaillants, ce qui leur a permis d’abattre un des assaillants et de mettre ainsi en déroute les autres criminels qui ont pris la poudre d’escampette”, indique le communiqué.

Un autre policier a été légèrement blessé.

Le gouverneur de la région du Centre-Est, Entoine Ouédraogo, a affirmé à la télévision publique qu’il y avait une dizaine d’assaillants qui étaient “venus à pied d’une forêt”.

Le Burkina Faso est confronté ces dernières années à une montée du djihadisme violent aussi bien dans la région du Sahel (nord), qu’au centre et à l’ouest du pays. Fin mars, les forces de défense et de sécurité ont réussi à démanteler une cellule dormante dans une forêt de l’est du pays.

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment