12012022Headline:

Burkina Faso: Ibrahim Traoré s’exprime et donne dresse la ligne de mire

Le chef destitué de la junte Paul-Henri Damiba a accepté de démissionner du poste de président, ce dimanche 2 octobre 2022 au Burkina Faso. Le pays a toujours à sa tête un nouvel homme fort, le capitaine Ibrahim Traoré.

Première rencontre entre le nouveau patron de la junte et les secrétaires généraux des ministères

Le capitaine Ibrahim Traoré a expliqué aux secrétaires généraux, chargés d’expédier les affaires courantes, l’urgence qu’il y a à changer de méthode de travail. Aucun dossier ne doit traîner dans les tiroirs, chaque responsable ministériel aura un point focal au sein de l’équipe du Mouvement patriotique pour la restauration et la sauvegarde pour la conduite des affaires.

« C’est une continuité de l’administration, mais avec une autre allure », a précisé le capitaine Ibrahim Traoré dès le début de la réunion. « Il faut vraiment changer le rythme. Tout est urgent dans le pays, de la sécurité à la santé, la défense, l’humanitaire, l’action sociale, les infrastructures… Tout est urgent », souligne le chef de la junte.

 

Le capitaine Ibrahim Traoré demande qu’on lui transmette le répertoire de tous les véhicules pick-up au niveau des ministères, même ceux qui seraient en panne, au plus tard ce mardi. « Tout ce qui pourra contribuer au combat et localement trouvé, nous irons nous battre avec », fait-il savoir. Sur place, il interpelle le secrétaire général du ministère de la Sécurité sur la situation de la route nationale N1, bloquée depuis hier par des manifestants.

Il ne sera plus question de trainer avec les dossiers dans les tiroirs. « L’année est déjà finie, dans les trois mois qui restent, nous devons pouvoir faire ce que nous devrions dans les douze mois », prévient le nouvel homme fort. Le capitaine Ibrahim Traoré précise que chaque secrétaire général aura un point focal au sein de l’équipe du MPSR pour le suivi des dossiers.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles