05212022Headline:

Burkina Faso: la filière du coton bio après Monsanto

Après avoir été, pendant des décennies, le 1er producteur africain de coton graine, le Burkina Faso a connu des revers à la fin des années 90, et a pensé s’en sortir en se tournant vers les gènes OGM du géant américain Monsanto, censés être plus résistants. L’expérience tourne au désastre : les semences et les intrants coûtent cher, les cultivateurs s’endettent, les engrais chimiques polluent les sols, les bêtes tombent malades, le coton burkinabè perd son label de qualité.

En 2016, nouveau virage : pour relancer un secteur en difficulté, le pays décide de revenir à la culture conventionnelle du coton et de soutenir une filière bio démarrée en 2004 avec le projet Helvetas. Et en 2019, l’État burkinabè gagne même le procès intenté à Monsanto.

Aujourd’hui, en termes de récolte de coton sur la campagne 2021-2022, le Burkina Faso occupe la 3ème place sur le continent, derrière le Bénin 2ème, et le Mali leader. Mais où en est la filière du coton bio burkinabé ?

Comments

comments

What Next?

Recent Articles