05192022Headline:

Burkina Faso: la Russie juge « inacceptable » le coup de force militaire

Alexeï Zaïtsev, porte-parole adjoint du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, s’est prononcé sur la situation sociopolitique du Burkina Faso. Dans sa déclaration, il a fait savoir que Moscou a adopté une position de principe, selon laquelle, les actions anticonstitutionnelles visant à changer le pouvoir sont inacceptables.

La Russie a pris acte du coup de force militaire du Burkina Faso et de l’ensemble des mesures prises par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, dirigé par le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, qui a pris le pouvoir le 24 janvier 2022. Moscou dit suivre avec une attention particulière l’évolution de la situation sociopolitique du Burkina Faso.

« Nous continuons de suivre attentivement le développement de la situation au Burkina Faso, dont le Président Roch Kaboré a été écarté du pouvoir suite à un putsch le 24 janvier. Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration, dirigé par le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, a pris le pouvoir et annoncé la suspension de la Constitution, la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale, ainsi que la fermeture des frontières de l’État et l’imposition de couvre-feux« .

Alexeï Zaïtsev

« Nous sommes préoccupés par ces événements au Burkina Faso, pays ami », a déclaré Alexeï Zaïtsev, qui a donné la position de son pays sur le coup d’Etat du Burkina Faso. D’après sa déclaration, la Russie ne cautionne l’acte anticonstitutionnel posé par le patron de la junte militaire, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba. « Nous adoptons une position de principe selon laquelle les actions anticonstitutionnelles visant à changer le pouvoir sont inacceptables« .

Moscou appelle à un retour rapide à une gestion civile
Tout comme la CEDEAO, l’Union Africaine et celle Européenne, la Russie a exigé la libération de Roch Kaboré détenu par les putschistes. « Nous demandons la libération immédiate du Président du Burkina Faso, Roch Kaboré, et le retour rapide du pays à une gestion civile« , conclut le diplomate russe.

Cette déclaration très attendue de la Russie en raison de l’actualité géopolitique de la sous-région marquée par sa présence au Mali et des manifestations pour demander l’aide militaire russe à Ouagadougou, est une première depuis le coup d’Etat du lundi 24 janvier 2022. Elle intervient après celle de Evgueni Prigojine, réputé proche de Vladimir Poutine et homme des basses œuvres de Moscou en Afrique, s’est félicité du coup d’Etat à Ouagadougou et a salué une « nouvelle ère de décolonisation ».

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles