09262018Headline:

Burkina Faso: Le président Kaboré a eu une séance de travail avec l’opposition politique et rencontrera la majorité sur des sujets d’intérêt nationaux

le président Roch Marc Christian Kaboré, face à l’oposition politique (ph)

Abidjantv.net – Vendredi 20 avril 2018 – Le président burkinabè Roch Marc Christian kaboré a eu jeudi une séance de travail avec l’opposition politique et rencontrera ce vendredi lamajorité  sur des sujets d’intérêt nationaux dont l’adoption d’une nouvelle constitution et le vote des burkinabè de l’Etranger aux élections de 2020.

A l’issue de la séance de travail entre le chef de l’Etat et la quinzaine de présidents de partis de l’opposition, le chef de file, Zéphirin Diabré a salué cette initiative du président kaboré qui a ouvert ces consultations sur deux questions importantes de la vie de la nation burkinabè.

Au cours de la rencontre la séance de travail qui a duré plus de deux heures, les deux parties ont abordé le processus d’adoption de la nouvelle Constitution  et l’opérationnalisation en 2020  du vote des Burkinabè de l’étranger.

«Sur ces deux questions, vous devez comprendre que nous sommes dans un processus d’échanges afin de faire en sorte que là où se posent éventuellement des problèmes pratiques de mise en œuvre et d’avancées, nous puissions nous accorder » a expliqué M. Diabré, par ailleurs président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC).

Sur l’adoption de la nouvelle Constitution, il a indiqué que les débats portent sur la formule de son adoption, par voie référendaire ou parlementaire.

Quant au vote des Burkinabè de l’étranger, l’opposition souhaite qu’après plusieurs rendez-vous manqués, qu’il soit effectif en 2020.

‘’Nos compatriotes vivant à l’étranger sont des Burkinabè à part entière et il est important qu’ils puissent participer à la vie de la nation dans le cadre des prises de décisions qui engagent son avenir’’, a-t-déclaré M. Diabré.

‘’C’est un droit absolu, (et) notre position en tant qu’opposition politique, c’est qu’il faut finir définitivement avec les faux rendez-vous et qu’en 2020, que les Burkinabè qui sont à l’étranger puissent voter et exprimer leur devoir civique’’, a-t-il soutenu.

Les discussions vont se poursuivre dans les jours à venir, a souligné M. Diabré, et permettra de faire avancer la recherche de solutions pratiques aux deux points cruciaux.

Outre l’opposition politique, le président kaboré tiendra ce vendredi la même séance de travail avec les partis politiques de la majorité présidentielle.

En rappel, le Burkina Faso a élaboré un nouveau projet de constitution, rédigé par une commission composée de tous les acteurs de la société, et transmis au président kaboré pour le faire adopté.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment