11212019Headline:

Burkina Faso: les avocats de Thomas Sankara veulent l’exécution immédiate du mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré

les avocats de la famille de Thomas Sankara ont animé ce lundi une conférence de presse pour faire le point du dossier en justice et appelé à l’exécution des mandats d’arrêt qui visent deux personnes dont l’ancien président Blaise Compaoré qui vit en exil à Abidjan.

Faisant le point, Me Stanislas Sankara a indiqué que “l’interrogatoire au fond se fait il y a des confrontations qui se font, il y a de nouvelles inculpations qui se font au jour le jour et nous sommes en train de demander au juge de tout faire pour exécuter les différents mandats qui ont été émis”.

Thomas Sankara, père de la révolution burkinabé a été tué par un commando le 15 octobre 1987 à 37 ans lors du coup qui porta au pouvoir son compagnon d’armes, Blaise Compaoré.

Deux mandats ont été émis en 2016 contre l’ancien président Blaise Compaoré, chassé du pouvoir en 2014 et un ancien militaire, Hyacinthe Kafando.

“J’espère que le mandat qui a été émis, si Compaoré refuse volontairement de venir se défendre, sera exécuté parce que la côte d’Ivoire et le Burkina sont des états de droit, et les états de droit respectent les principes de droits”, a espéré Me Proper Farama, un autre avocat.

“Blaise Compaoré sera jugé sur la base des éléments qu’il y dans le dossier, s’il refuse de venir se défendre”, a-t-il indiqué.

“Il serait bon pour tout le monde, pour la conscience collective Burkinabè, pour Blaise Compaoré lui-même, et même ses supporters qu’il puisse venir au Burkina et être entendu par la justice, qu’il puisse se défendre et donner sa version”, a estimé Me Farama.

Pour l’heure, Blaise Compaoré, qui vit en exil en Côte d’ivoire depuis sa chute, bénéficie de la nationalité ivoirienne et ne risque pas d’etre extrader en vertu d’une loi de ce pays qui ne livre pas ses nationaux.

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment