05262022Headline:

Burkina-Faso : les chefs de circonscription administrative, s’engagent « à accompagner le processus de sauvegarde et de restauration » du pays

Le président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a rencontré vendredi , les gouverneurs, les haut-commissaires et les préfets. Les échanges ont porté essentiellement sur la continuité du service public, la mise en place des Délégations spéciales régionales et communales ainsi que sur les objectifs du Mouvement patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), rapporte la direction de la communication de la présidence du Faso.


Le chef de l’Etat a rappelé à la délégation de chefs de circonscription administrative le but du MPSR qui est de « permettre au peuple meurtri, de panser ses plaies, de reconstruire sa cohésion et de retrouver son intégrité. (…) Il nous faut donc nous mettre ensemble au travail pour l’avènement d’une nation reconquise, unie et prospère », a declaré le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Il a ensuite invité les chefs de circonscription administrative à observer le devoir de réserve que commande leur fonction et à être des serviteurs loyaux de l’Etat. « Quelles que soient vos convictions antérieures, j’engage tout un chacun de vous à la circonspection et à une action débarrassée de toute considération politique », a-t-il soutenu.
Sur la question de la mise en place des Délégations spéciales le chef de l’Etat a insisté sur l’importance de ne plus « retrouver des politiciens connus dans la nouvelle gestion », car « le conseil de collectivité est dissout à l’effet de sortir sa gestion de l’influence politique » a précisé le président du Faso.
Le gouverneur de la région des Cascades, porte-parole des gouverneurs pour le mois de février, Joséphine Koala Apiou Kaboré, a partagé avec le chef de l’Etat les difficultés liées à la mise en place des délégations spéciales. Il s’agit entre autres des difficultés d’application des textes sur la mise en place des délégations spéciales, en ce qui concerne le nombre de membres. Elle a aussi déploré les vacances de poste ou les absences d’agents en raison de la situation sécuritaire dans certaines circonscriptions administratives, l’inaccessibilité de certaines localités et le manque de consensus pour le choix de leurs représentants au sein de certaines composantes.
Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a invité les chefs de circonscription administrative à poursuivre le processus en attendant des mesures prévues par le MPSR pour soutenir la mise en place de ces Délégations spéciales. Il a enfin invité les gouverneurs, les haut-commissaires et les préfets, à apporter « une contribution au mieux, depuis les départements jusqu’aux régions » afin dit-il d’« impulser la dynamique actuelle ».
Le porte-parole des gouverneurs Joséphine Koala Apiou Kaboré a exprimé « la disponibilité et l’engagement de tous les chefs de circonscription administrative à accompagner le processus de sauvegarde et de restauration de notre cher patrie ».

Sapel

Comments

comments

What Next?

Recent Articles