09302022Headline:

Burkina Faso: un engin explosif blesse une personne à l’université de Ouahigouya.

Une explosion mardi 16 août au sein de l’université de Ouahigouya, dans le nord du pays, a fait un blessé. Un engin explosif improvisé a détruit un véhicule. Une situation qui fait monter l’inquiétude au sein des populations. Créée en décembre 2017, l’université de Ouahigouya est située à une dizaine de kilomètres de Ouahigouya sur la route nationale numéro 2 (RN2). Les groupes armés terroristes sévissent de plus en plus autour de la capitale de la région du Nord. Des localités comme Ka-in, Thiou, Koumbri ou Barga, sont sous le joug de ces groupes armés.

Un incendie, dont l’origine reste pour le moment inconnue, a précédé l’explosion. Selon des sources locales, le feu a consumé la salle de reprographie où étaient entreposés les documents de contrôle des étudiants. Une enquête a été ouverte pour préciser les causes de l’incendie.

Selon plusieurs sources, citant un témoin, c’est la veille -lundi-, autour de 21 h, que des individus ont fait irruption au sein de l’université, défonçant des portes et fouillant certains bureaux. Quelque temps après leur départ, le feu se serait déclenché, racontent nos sources.

Dans l’après-midi de mardi, aux environs de 15 h, après que l’incendie a été maîtrisé et les constats d’usage bouclés par la police, un véhicule a sauté sur un engin explosif improvisé dans la cour de l’université. « C’est en voulant déplacer le véhicule du secrétaire général que celui-ci a explosé » explique une source sur place. Grièvement blessé, le chauffeur a été conduit au centre hospitalier régional pour des soins. 

Dans la même nuit de lundi à mardi, des bureaux de la mairie de Goula, située à une quinzaine de kilomètres de Ouahigouya, et l’ambulance de cette commune ont également été incendiés par d’autres hommes armés.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles