09212018Headline:

Burkina Faso: Zéphirin Diabré dénonce une “mauvaise gouvernance” du pouvoir en place.

Le chef de file de l’opposition politique au Burkina, Zéphirin Diabré, a annoncé mardi la tenue d’une marche-meeting le 29 septembre à Ouagadougou, pour protester contre la mauvaise gouvernance du parti au pouvoir, face à la presse.
M. Diabré et l’opposition appellent les Burkinabè “à venir massivement” à la Place de la Révolution le 29 septembre à 08H00, pour une marche-meeting en vue de faire connaitre leur “mécontentement” au gouvernement burkinabè “qui s’amuse avec l’avenir du pays”.

L’opposition estime que les maux auxquels sont confrontés les Burkinabès “révèlent l’incompétence des dirigeants qui montrent plus d’appétit pour le Burkina des affaires plutôt que pour les affaires du pays”

L’opposition met notamment en exergue comme maux “les attaques terroristes de plus en plus meurtrières ; la misère et la précarité des Burkinabè, la crise du logement ; les jeunes et les femmes qui sont abandonnés à leur triste sort ; la corruption et le népotisme qui se généralisent ; la justice qui est instrumentalisée et dans l’impasse ; les libertés fondamentales en danger ; la démocratie qui est en train d’être pervertie”.

“Bien qu’interpellée de toutes parts par les Burkinabè, l’opposition n’a (jusque-là) pas organisé de manifestation de rue, comme elle le faisait sous l’ancien régime. Elle s’est contentée de faire connaître son sentiment à travers des déclarations, des conférences de presse et un meeting”, a dit Zéphirin Diabré, estimant qu’il est temps “d’adopter une démarche nouvelle adaptée aux exigences de notre peuple”.

Fin août, le chef de file de l’opposition politique au Burkina, Zéphirin Diabré, a exigé du gouvernement d’”expliquer les mobiles” de l’arrestation, de la leader d’opinion et militante de la société civile, Safiatou Lopez, dans un communiqué vendredi.

“Il est difficile de comprendre qu’au moment où nous subissons des attaques répétées et lourdement meurtrières des terroristes au Nord et à l’Est, le pouvoir du MPP a l’idée géniale d’affecter tant de moyens de défense à des opérations urbaines d’interpellation de leaders de la société civile”, a déclaré M. Diabré.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment