08242019Headline:

Burkina: la Chine veut construire un vaste hôpital au cœur de la forêt classée de Kua, près de Bobo Dioulasso

Construire un hôpital ou préserver une forêt classée ? La question suscite une vive polémique au Burkina Faso. En cause, le projet de construction par la Chine d’un vaste centre hospitalier universitaire au cœur de la forêt classée de Kua, près de Bobo Dioulasso, dans le cadre de la coopération bilatérale.

Le geste est symbolique. Jeudi 23 mai, à quelques kilomètres de Bobo Dioulasso, des agents des services des Eaux et Forêts ont déterré les bornes délimitant 16 hectares découpés en plein cœur de la forêt classée de Kua. En lieu et place de ces bornes, ils ont planté des arbres. À l’origine de cette manifestation de colère des forestiers de la région des Hauts-Bassins et des cascades, un projet de la coopération entre le Burkina Faso et la Chine engagé après le rétablissement de leurs relations diplomatiques, en mai 2018. La Chine a alors promis de financer entièrement la construction d’un centre hospitalier universitaire (CHU) à Bobo Dioulasso, sous la forme d’un don estimé à 60 milliards de francs CFA [91,5 millions d’euros].

Si tous les acteurs sont unanimes sur le caractère salutaire de l’initiative, destinée à améliorer l’accès aux soins dans cette région, le choix de l’emplacement de l’hôpital, dans un pays qui perd chaque année 4% de son massif forestier, a mis le feu aux poudres. Et la décision du conseil municipal de Bobo Dioulasso, le 19 avril dernier, de déclasser une partie de la forêt de Kua a fédéré les opposants au projet.

Lire sur jeuneafrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment