05212022Headline:

Burkina: la junte rétablit la Constitution et modifie les institutions

Le lieutenant Colonel Cyprien Kaboré (Capture d’écran)

La junte militaire au Burkina Faso a rétabli lundi la constitution du pays, suspendue depuis sa prise de pouvoir il y a une semaine, tout en modifiant les institutions « en attendant la mise en place des organes de transition ».

Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR, junte) « assure la continuité de l’Etat en attendant la mise en place des organes de transition », indique un « acte fondamental » de 37 articles lu à la télévision nationale par le lieutenant-colonel Cyprien Kaboré. Il précise que « l’acte fondamental lève la suspension de la Constitution ». Par le biais de cet acte, « nous démontrons que nous sommes fidèles à nos engagements et à la parole donnée », a-t-il souligné.

La Constitution du Faso est en vigueur depuis 1990. Il fut révisé par un « Acte fondamental » adopté le 3 septembre 1996 mais a été suspendu depuis lors.

Le texte constitutif doit désormais être ratifié par une Assemblée constituante ou une assemblée législative avant d’être promulgué. Les nouvelles institutions, la Cour suprême, le conseil de la république sont « nécessaires pour conférer au peuple les droits revendiqués par le MPSR », précise Cyprien Kaboré.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles