05272022Headline:

Burkina: l’essentiel à retenir du premier discours à la Nation du Lt-Col Paul-Henri Damiba

Dans une allocution à la télévision nationale du Burkina Faso ce jeudi, le patron de la junte militaire, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a rassuré l’ensemble des hommes intègres, que les militaires au pouvoir, ne visent qu’une seule chose: l’intérêt supérieur de la nation.

Pour la première fois après le coup d’Etat du lundi 24 janvier 2022, le patron de la junte militaire au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, s’est adressé à la nation ce jeudi 27 janvier 2022. Face au peuple burkinabé, le président du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), a justifié les actions militaires qui ont poussé au coup de force militaire qui a renversé le président Roch Kaboré.

« L’avènement du MPSR a été imposé par le cours des évènements dans notre pays, fragilisé par tant d’évènements et assailli de toutes parts par des groupes armés radicaux », a déclaré Paul-Henri Sandaogo Damiba. « La gravité de l’heure a imposé à notre armée une attitude que lui impose son devoir. Ainsi, les différentes composantes de notre armée nationale, dans une démarche consensuelle ont décidé d’indiquer la voie pour la restauration de l’intégrité de notre Burkina Faso et la sauvegarde des acquis de notre peuple chèrement acquis« , a-t-il justifié.

Une prise de conscience
Dans son allocution, le nouvel homme fort du Burkina Faso, dit avoir « pris conscience avec toutes les franges de notre armée, de l’ampleur des responsabilités qui sont miennes et de la profondeur des exigences de notre peuple, qui ne demande qu’à vivre et s’épanouir dans la quiétude« .

Pour ceux qui doutent de la sincérité de l’armée, le colonel a tenu à leur adresser quelques mots d’assurance. Il a rassuré que la junte ne vise rien d’autre que l’intérêt supérieur de la nation burkinabé: « Notre ambition n’est autre que de fédérer l’ensemble des énergies de notre pays, pour jeter les bases d’un Burkina Faso nouveau, débarrassé des oripeaux d’une gestion politique aux antipodes des nouvelles aspirations de notre peuple. Notre agenda est unique et il est clair : la sauvegarde de notre peuple et la refondation de notre Nation ».

Dans un communiqué lu après la déclaration de Paul-Henri Sandaogo Damiba, on apprend que le couvre-feu passe de 24H à 4H du matin pour compter de ce jour 27 janvier 2022 au Burkina Faso.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles