07232017Headline:

Burkina : Naturalisation ivoirienne de Compaoré /Le président Kaboré choqué sort de son mutisme /sa réaction

compaore kabore

Le chef de l’État burkinabè Roch Marc Christian Kaboré s’est dit choqué par la naturalisation ivoirienne du président Blaise Compaoré, qui lui permet d’échapper à la justice de son pays qu’il a dirigé pendant 27 ans.

”Ça me choque parce que quand on a été pendant 27 ans président d’un pays, il faut savoir assumer ses responsabilités devant son peuple” a déclaré à la presse le président Kaboré qui s’exprimait pour la première fois sur la naturalisation ivoirienne de Blaise Compaoré.

” En changeant de nationalité après avoir assumé le pouvoir d’État pendant 27 ans, c’est vraiment de la dignité qu’on perd” a déclaré le président Kaboré, estimant qu”on a beau préférer l’exil, on a vu comment ça se termine pour certains, ils ont fini devant la justice et là, c’est dommageable”.

”Je pense que c’est dommage que ce soit cette couverture qui a été trouvée pour protéger le président Blaise Compaoré. S’il avait l’occasion de s’expliquer à son peuple ce qui s’est passé, pourquoi pas, peut-être que le Burkina Faso lui pardonnerait l’ensemble de ses actions”, a estimé M. Kaboré.

Selon lui, ”l’exil n’est pas forcément le bon recours”.

Évoquant les mandats d’arrêts lancés par la justice militaire burkinabè contre Guillaume Soro et Blaise Compaoré, le président Kaboré a rappelé que ”la justice est très indépendante et les relations entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso sont excellentes.

Selon lui, les autorités se sont ”mis au-dessus de ces faits qui dans la réalité n’empêchent pas le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire ni de voyager, ni de mener ses missions”.

Boa, Ouagadougou

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment