10212018Headline:

Burkina: Un gendarme tué par des terroristes.

Le ministère burkinabè de la Sécurité a indiqué jeudi que l’attaque, dans la nuit de mercredi à jeudi, du détachement de gendarmerie a Inata (Nord-est du Burkina) qui a fait un mort et un blessé parmi les gendarmes, a été “perpétrée par un grand groupe de terroristes lourdement armés”, dans un communiqué.

Le ministère a indiqué qu’un gendarme a été tué et un autre blessé à la jambe dans cette “attaque de grande envergure perpétrée par un grand groupe de terroristes lourdement armés”.

Les terroristes venu à bord de véhicules avec des “équipements lourds”, ont subi “d’énormes pertes et les a mis en déroute”, selon le ministère.

“Le bilan définitif, côte forces du mal, sera communiqué ultérieurement”, indique le communiqué.

Les attaques armées dans le Nord et l’Est du Burkina, visant en particulier les forces de défense et de sécurité, mais aussi parfois les civils, sont devenues récurrentes et plus meurtrières ces derniers mois.

Le Burkina est depuis 2015 une cible privilégiée de groupes terroristes qui y mène des attaques régulières.

Selon le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, d’avril 2015 au 15 septembre 2018, 118 décès liées à des actes terroristes sont à déplorer parmi lesquels on compte 48 au sein des forces de défense et de sécurité (FDS) (42 militaires et 06 paramilitaires) et 70 civils.

Plus particulièrement en 2018, il est dénombré du 1er janvier au 15 septembre 69 victimes dont 31 parmi les FDS (25 militaires et 06 paramilitaires) et 38 civils, ce “qui représente plus de 50 % du bilan total depuis 2015”, a précisé le chef du gouvernement burkinabè.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment