03192019Headline:

Burkina: Une “attaque terroriste” occasionne des morts à Gasseliki.

Des individus armés ont tué 12 personnes et blessé deux autres dans une “attaque terroriste” jeudi à Gasseliki, un village de la commune d’Arbinda (province du Soum, région du Sahel), a annoncé vendredi le ministère de la Sécurité, dans une note.

“Une trentaine d’individus armés ont perpétré le jeudi 10 janvier 2019, en milieu de journée, une attaque terroriste dans le village de Gasseliki, localité située à une trentaine de kilomètres au sud d’Arbinda (province du Soum, Région du Sahel)”, indique la note du ministère, évoquant un bilan de “douze morts et deux blessés”.

Les agresseurs ont incendié “un grenier, une charrette et six boutiques” puis emporté “cinq motocyclettes et plusieurs bœufs” avant de “fondre dans la nature après leur forfait”, poursuit le ministère, après avoir relevé que “la brigade territoriale de gendarmerie d’Arbinda, appuyée par un escadron porté” ont effectué les “constatations d’usage”.

Après quatre jours de violences suite à l’attaque de Yirgou-Foulbé (commune de Barsalogho, Centre-nord) dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier, 49 personnes (en majorité des peulhs, accusés d’être de connivence avec les terroristes) ont été tuées dans plusieurs localités, dont des villages à Arbinda, où le gouvernement a installé un centre d’accueil pour les déplacés.

Le 31 décembre 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré a décrété l’état d’urgence, prorogé vendredi par l’Assemblée nationale pour une période de six mois, dans 14 provinces dont celles de la région du Sahel, afin d’”assurer avec sérénité et efficacité la lutte contre le terrorisme” auquel le Burkina fait face depuis trois ans.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment