07282017Headline:

Burkina – voici pourquoi la frontière ivoirienne est sous surveillance

burkina feu attaque

Burkina – Côte d’Ivoire brouille diplomatique: La frontière ivoirienne sous surveillance

Lazare Tarpaga, en sa qualité de Directeur général de la Police nationale burkinabè, s’est rendu ce mardi 16 février, au sud-ouest du pays, près de la frontière ivoirienne. Sur instruction du ministre de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré, l’officier général a passé en revue ses hommes postés dans cette zone, nous rapporte AIB.

Lazare Tarpaga a effectué une revue des troupes ce mardi. Dans le sud-ouest du Burkina Faso, le chef de la police nationale a visité les provinces du Ioba, de la Bougouriba, du Noumbiel et du Poni pour s’enquérir des dures réalités du terrain : « Nous avons constaté que les hommes évoluent dans des conditions difficiles. Ils sont dans une certaine précarité en ce qui concerne les moyens de travail. Malgré cela, ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Il est nécessaire que les hommes aient des éléments d’information de la part des populations en vue d’enrayer la délinquance qui sévit dans la région. »

Cette visite du Directeur général de la police nationale aux postes de police situés non loin de la frontière ivoirienne pourrait véritablement prêter à interprétation. En effet, eu égard aux brouilles diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, nées de la présumée implication président du Parlement ivoirien, Guillaume Soro et le mandat d’arrêt international lancé contre lui par la justice militaire burkinabè, l’on pourrait vite faire le rapprochement avec cette volonté des autorités burkinabè de donner suffisamment de moyens aux forces de sécurité qui opèrent à la frontière ivoirienne.

Même si les autorités tentent de battre en brèche cette assertion, l’idée taraude tout de même dans les esprits et continue de faire son petit bonhomme de chemin. Quoi qu’il en soit, le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré ne veut lésiner sur aucun moyen pour garantir la paix et la sécurité, surtout après les récentes attaques qui ont secoué le Burkina.

Afrique sur 7

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment