05202019Headline:

Burundi : le gouvernement autorise le nouveau parti de l’opposant Agathon Rwasa

Le ministère de l’Intérieur burundais a agréé le 14 février le Congrès national pour la liberté (CNL), nouveau parti d’Agathon Rwasa, à l’issue d’un long bras de fer avec les autorités du pays. Le chef de file de l’opposition interne entend désormais se tourner vers le scrutin de 2020, auquel Pierre Nkurunziza a promis de ne pas participer.

« C’est une première étape mais c’est un travail de titan qui nous attend », a expliqué à Jeune Afrique l’opposant Agathon Rwasa,quelques heures après avoir reçu l’agrément de son nouveau parti, le Congrès national pour la liberté (CNL). L’autorisation de sa nouvelle formation par le ministère de l’Intérieur a mis un terme à cinq mois de bras de fer avec les autorités burundaises.

Lire la suite de cet article sur: jeuneafrique


Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment