01182019Headline:

Burundi: Tout va mal…

Manifestations contre les « mensonges et montages » d’un film documentaire de la BBC sur le pays. 

Le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza a organisé samedi dans les chefs-lieux des 18 provinces du pays des manifestations contre les « mensonges et montages » d’un film documentaire de la BBC sur le Burundi, a appris Xinhua auprès du cabinet du ministre burundais de l’Intérieur, de la Formation patriotique et du Développement local, Pascal Barandagiye.
Jeudi dernier, devant plusieurs membres du corps diplomatique et des représentants d’organisations internationales accrédités à Bujumbura, la ministre de la Justice Aimée-Laurentine Kanyana avait déclaré au nom du gouvernement burundais que la BBC « a menti » dans ce film diffusé le 4 décembre, accusant les forces de sécurité burundaises « d’avoir des maisons secrètes de détention et de torture des opposants ».
Ce documentaire, diffusé via le programme « BBC Africa Eye », se base principalement sur une vidéo publiée le 28 décembre 2016 sur un compte Twitter anonyme, exhibant du sang qui provenait du canal d’évacuation des eaux d’une maison située dans la commune de Muha, relevant de la province urbaine de Bujumbura-Mairie.
« Cette maison appartenant à Monsieur Prosper Kaze, actuellement en exil au Rwanda, a fait l’objet d’une saisie et est gardée par les forces de l’ordre depuis le 26 novembre 2015, lorsqu’une grande cache d’armes y a été découverte. Ceux qui ont été appréhendés ont révélé à la police l’existence d’une maison à Kinindo qui leur servait de base arrière et de cache d’armes », signale-t-on dans la déclaration gouvernementale de jeudi.
Dans une déclaration gouvernementale en langue nationale (kirundi) lue devant la presse à l’issue des manifestations organisées dans la mairie de Bujumbura, l’assistant du ministre burundais de l’Intérieur, Tharcisse Niyongabo, a déclaré que la vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux une année plus tard « en alléguant que c’était du sang humain » qui provenait de cette maison « était de la manipulation, car les voisins directs ont démenti ».
En effet, a-t-il expliqué, un homme habitant non loin de la maison incriminée avait l’habitude d’égorger des chèvres à l’occasion des fêtes et de déverser des déchets dans les canaux d’évacuation des eaux.
Le gouvernement burundais, a précisé M. Niyongabo, est stupéfait par le comportement de « telles radios qui prétendent mener des investigations approfondies » alors qu’elles travaillent en réalité avec une intention manifeste de « nuire », en orientant leur profession vers la diabolisation et des montages aux dépens de la vérité.
« De ce fait, le gouvernement burundais fustige énergiquement les montages mensongers orchestrés par la BBC en complicité avec le propriétaire de cette maison aujourd’hui réfugié au Rwanda. L’objectif malsain affiché ici est de faire peur aux opposants politiques et aux réfugiés en laissant entendre que la sécurité physique des opposants serait menacée, pour les dissuader de se rapatrier pour se préparer aux prochaines élections de 2020 », a-t-il fait remarquer.
Le gouvernement, a-t-il poursuivi, saisit cette occasion pour demander à tous les politiciens nationaux ayant fui leur patrie « suite à des rumeurs malveillantes » de rentrer rapidement pour « se joindre » à leurs compatriotes restés au pays pour les préparatifs des prochaines élections.
Par ailleurs, la déclaration gouvernementale encourage l’appareil judiciaire à « prendre des décisions exemplaires » contre la BBC au cas où cette radio ne s’amenderait pas en demandant pardon pour le « préjudice subi ». Fin

you post

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment