09302022Headline:

Cameroun : deux soldats tués par des séparatistes anglophones

Au moins deux soldats camerounais ont été tués, au cours d’une patrouille militaire, dans une localité dans le Sud-Ouest de ce pays d’Afrique Centrale. L’attaque a été attribuée aux séparatistes anglophones.

Nouveau drame au Cameroun où au moins deux soldats ont trouvé la mort, vendredi 22 avril, dans une embuscade tendue par des présumés séparatistes anglophones. Une patrouille militaire a été attaquée dans une localité dans le Sud-Ouest du pays. Une source d’Anadolu a indiqué qu’un «groupe des soldats qui effectuait une patrouille sur le tronçon Mamfe – Ekok, près de la frontière du Nigeria, est tombé dans une embuscade tendue par des sécessionnistes».

«Dans un échange de tirs entre l’armée et les sécessionnistes, deux soldats sont malheureusement tombés», a ajouté la source. Par ailleurs, un conducteur de camion a été aussi blessé par une balle perdue au cours de l’assaut meurtrier. Cette partie du Cameroun est réputée pour des actes de violence fréquemment posés par des bandes armées qui y dictent leur loi. En novembre 2021, l’explosion d’une bombe dans un amphithéâtre de l’université de Buea, dans le Sud-Ouest, faisait treize blessés dans les rangs des étudiants

Dans un rapport rendu public, en décembre 2021, Human Rights Watch avait déploré que des attaques systématiques et généralisées des groupes séparatistes armés contre des élèves, des enseignants et des écoles dans les régions anglophones du Cameroun depuis 2017 ont eu un impact dévastateur sur le droit des enfants à l’éducation.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles