06152019Headline:

Cameroun/ Fête nationale du 20 mai: des partis d’opposition ont boycotté les festivités pour dénoncer la situation sécuritaire

Paul Biya, président du Cameroun

Après 2005, le bataillon des Para commandos de Brazzaville était à l’honneur pour la deuxième fois à la parade militaire de la 47e édition de la fête nationale de l’Unité ce 20 mai 2019, placée sous le thème “Unité dans la diversité, atout majeur du peuple camerounais dans sa marche résolue vers l’émergence”.

Les musiques de la Garde présidentielle, de la Gendarmerie nationale et de la police ont séquencé le défilé militaire pédestre qui a été suivi de la parade motorisée des forces de défense et de sécurité, sous le commandement du général de brigade Assoualaï Blama.

Le passage motorisé des éléments des forces de défense et de sécurité a donné à voir les capacités de défense du territoire de l’armée Camerounaise.

Le défilé militaire a été suivi par le passage des élèves et lycéens des collèges, lycées et établissements scolaires du primaire de Yaoundé, ainsi que ceux des grandes écoles sous le regard du président Biya qu’accompagnait tout le gouvernement, les membres du corps diplomatique et de nombreux invités.

Le défilé des partis politiques a été marqué par le boycott de quelques formations de l’opposition dont le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Social Democratic Front (Sdf, principal parti d’opposition), et le Cameroon People’s Party (Cpp).

Ces partis d’opposition avaient appelé leurs militants et sympathisants à boycotter les festivités du 20 mai 2019 pour dénoncer la situation sécuritaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest secouées depuis fin octobre 2016 par une violente crise anglophone qui a déjà fait plus de 1850 morts et 530 mille déplacés internes.

Plusieurs autres partis politiques de l’opposition ont pris part à la parade du 20 mai 2019 à côté du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc, au pouvoir).

Au final plus de 16 mille défilants ont effectivement participé à la parade militaire et civile de Yaoundé. Dans toutes les régions du pays les parades se poursuivent et aucun incident n’a encore été signalé.

Dans le nord-ouest et le Sud-ouest, des séparatistes ont appelé au boycott des festivités du 20 mai 2019.

La prochaine articulation prévoit une grande réception au palais de l’Unité à Etoudi.

Lire sur KOACI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment