05222019Headline:

Cameroun: La région de l’Adamaoua est secouée par une crise politique.

Plusieurs habitants de Yarbang qui ont fourni des témoignages concordants disent avoir découvert les corps sans vie de leurs camarades, « il s’agit des agriculteurs de notre localité, dont nous avons découvert les corps. Ces corps surnageaient le fleuve qui jouxte la brousse de Yarbang. Nous avons vu 11 corps », affirme Boucar.

D’autres témoins qui ont joint Koaci, appuient leurs informations d’images atroces (envoyées à notre rédaction). Ces images présentent des corps mutilés d’agriculteurs, « ces agriculteurs ont été tués par les preneurs d’otages », confie Dewa un autre témoin. 

Rebelles centrafricains 

La région de l’Adamaoua est secouée par une recrudescence d’enlèvements attribués tantôt à des gangs armés parfois à des rebelles centrafricains dont le pays partage une longue frontière avec le Cameroun donnant accès à l’Est et à l’Adamaoua.

Des rebelles centrafricains ont installé leurs camps dans une partie du département du Mbere à partir de leur site ils commettent les exactions contre les riverains. 

La presse locale se fait régulièrement l’écho de ces enlèvements et les demandes de rançons qui les accompagnent.

Les actions d’éclats des forces de défense et de sécurité qui neutralisent régulièrement ces preneurs d’otages, sont aussi relayées par les médias locaux.

Selon le Hcr, le Cameroun accueille 384 570 réfugiés et demandeurs d’asile dont 252 344 centrafricains fuyant les exactions des rebelles.

Koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment