12142018Headline:

Cameroun: Les élèves kidnappés à Kumba libérés.

L’armée camerounaise a annoncé mercredi la libération des élèves et leur enseignant enlevés mardi à Kumba, dans le Sud-ouest, l’une des deux régions anglophones du Cameroun, en proie à une crise depuis plus d’un an.
“La pression exercée sur les ravisseurs depuis mardi par les Forces de défense de sécurité (FDS) a entraîné la libération des élèves et enseignant.”, indique l’armée son compte Twitter.

Mardi matin, après le kidnapping mardi matin une dizaine d’ élèves et directeur de l’école secondaire bilingue Lord’s à Kumba, ont été kidnappés par des hommes armés.

“Blessé”, l’enseignant a été “pris en charge, tandis que “les enfants ont rejoint leurs familles”, selon l’armée, précisant que “cinq ravisseurs ont été neutralisés et trois armes récupérées.”

Cet enlèvement de masse, le deuxième en moins d’un mois, est survenu après celui des 82 personnes kidnappées dont 79 élèves du Collège presbytérien de Nkwen dans la ville de Bamenda (Nord-ouest).

Depuis fin 2016, le Nord-ouest et le Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique. Débutée par des revendications corporatistes des avocats anglophones et des enseignants, pour protester contre certaines discriminations”, elle s’est muée en conflit armé.

Les combats entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et différents groupes séparatistes armés qui procèdent à des enlèvements et incendient régulièrement des bâtiments publics sont devenus quasi-quotidiens.

Selon Amnesty, le conflit a occasionné la mort de plus de 160 forces de sécurité, près de 400 civils et contraint plus de 200.000 personnes à fuir de chez elles.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment