11122018Headline:

Cameroun: Les séparatistes anglophones ont incendié la maison de Ni John Fru Ndi, président du Social Démocratique Front, et enlevé sa sœur.

Les séparatistes anglophones ont incendié la maison de Ni John Fru Ndi, président du Social Democratic Front, et enlevé sa sœur, ont déclaré ses avocats jeudi.

Les deux incidents ont eu lieu mercredi, selon nos confrères de cameroononline. Les séparatistes ont « brûlé la maison de Fru Ndi » dans le Nord-Ouest, a déclaré l’avocat Francis Sama, faisant référence à l’une des deux régions anglophones du Cameroun qui ont été touchées par des troubles presque quotidiens, ayant fait au moins 400 morts cette année.

« Ils ont enlevé sa petite sœur », a révélé son avocat lors d’une audience devant la Cour constitutionnelle, sans donner plus de détails sur les deux incidents.

Ces informations ont été révélées lors d’une audition au cours de laquelle trois candidats de l’opposition ont demandé l’annulation de l’élection présidentielle contestée du 7 octobre en raison d’une fraude massive.

John Fru Ndi a passé le dernier quart de siècle à la tête du SDF, principal parti d’opposition, qu’il a fondé en 1990.

Mais bien qu’il se soit présenté trois fois à la présidence, Fru Ndi a décidé de céder la place à son adjoint Joshua Osih, comme candidat à la présidence.

Bien que John Fru Ndi s’oppose depuis longtemps au pouvoir de Biya, les séparatistes le considèrent comme un « traître » parce qu’il milite pour un retour au fédéralisme, pourtant les séparatistes luttent pour la création d’un Etat anglophone indépendant.

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment