12142018Headline:

Cameroun: L’ONU demande aux sécessionnistes de respecter les droits de l’homme.

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH), a demandé mardi aux groupes armés sécessionnistes qui sévissent dans le Nord-ouest et Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, en proie à une crise depuis plus d’un an de “s’abstenir de l’usage de la violence”, dans une déclaration.
“Nous condamnons fermement les violations des droits de l’homme et les exactions commises contre les populations des régions du nord-ouest et du sud-ouest”, a dit la porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, dans la déclaration, invitant “les groupes armés sécessionnistes à s’abstenir de l’usage de la violence.”

Depuis fin 2016, le Nord-ouest et le Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique. Débutée par des revendications corporatistes des avocats anglophones et des enseignants, pour protester contre certaines discriminations”, elle s’est muée en conflit armé.

Les combats entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et différents groupes séparatistes armés qui procèdent à des enlèvements et incendient régulièrement des bâtiments publics sont devenus quasi-quotidiens.

Selon Amnesty, le conflit a occasionné la mort de plus de 160 forces de sécurité, près de 400 civils et contraint plus de 200.000 personnes à fuir de chez elles.

Au gouvernement camerounais, l’agence spécialisée de l’ONU demande de protéger et respecter les droits de tous.”

Plusieurs organisations internationales accusent le gouvernement camerounais et les séparatistes d’exactions dans le conflit qui les oppose depuis plusieurs mois.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment