11162018Headline:

Cameroun: Mort d’un missionnaire américain dans le Nord-Ouest.

Un missionnaire américain ayant reçu mardi une balle à la tête, près de Bamenda dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, l’une des deux en proie à une crise sécuritaire depuis plus d’un an, a succombé à ses blessures, après avoir été évacué dans un hôpital, selon des sources religieuses.
Charles Tumann Wesco, le missionnaire, “se rendait dans un supermarché quand une balle a transpercé la vitre du véhicule dans lequel il se trouvait et l’a atteint à la tête”, indique Rebecca Sinclair, une collègue et amie de la famille, précisant qu’il “n’a pas survécu, après avoir été conduit, dans un hôpital à Bamenda.”

Depuis fin 2016, le Nord-ouest et le Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique.

Débutée par des revendications corporatistes des avocats anglophones et des enseignants, pour protester contre certaines discriminations”, la crise s’est muée en conflit armé, fin 2017.

Les combats entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et différents groupes séparatistes armés, réclamant l’indépendance des deux régions sont devenus quasi-quotidiens.

La mort du missionnaire, arrivé au Cameroun le 18 octobre, avec son épouse et ses huit enfants, intervient moins d’une semaine après celle du directeur des affaires administratives de l’université de Bamenda.

Jeudi, le professeur Paul Kuban Mbufong, enseignant de linguistique a été tué, à Bambui, une petite ville proche de Bamenda, alors qu’il se rendait au travail.

Selon Amnesty, le conflit a occasionné la mort de plus de 160 forces de sécurité, près de 400 civils et contraint plus de 200.000 personnes à fuir de chez elles.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment