06252022Headline:

Cameroun: quel avenir pour le sélectionneur des Lions Indomptables?

Restera ? Restera pas ? Quel avenir pour Antonio Conceição, le sélectionneur portugais de l’équipe camerounaise de football ? Au Cameroun, pays « fou de foot », les choix de ce coach, pendant la CAN – que le Cameroun a accueillie du 9 janvier au 6 février – ont été fustigés par une partie de l’opinion publique, après la défaite des Lions indomptables en demi-finale.

Dans une compétition qui comptait 24 équipes, le Cameroun a terminé troisième. Honorable ? Insuffisant ? Depuis une semaine, le ministère des Sports et la Fédération camerounaise de football ne parlent pas d’une même voix. Est venu s’ajouter un nouveau rebondissement, vendredi 18 février, Samuel Eto’o, ancien Lion devenu président de la Fécafoot, a demandé plus de temps pour se prononcer sur le sort du sélectionneur.

Dans sa lettre adressée, vendredi soir, aux membres du comité exécutif de la fédération, Samuel Eto’o demande un délai supplémentaire pour se prononcer. Il propose une nouvelle date pour une annonce: mercredi prochain, le 23 février à 18h.,

Mercredi dernier, le comité exécutif de la Fécafoot lui avait donné 72 heures et donc demandé de se prononcer au plus tard, ce samedi 19 février, sur l’avenir du sélectionneur de l’équipe nationale camerounaise mais l’ancien attaquant des Lions indomptables met en avant l’actualité du football féminin, en pleine qualification pour sa CAN, une actualité qui ne lui laisserait pas le temps, écrit-il dans sa lettre, d’avoir une réflexion « apaisée ».

Le journal Jeune Afrique affirme que c’est le nom d’un de ses anciens coéquipiers, Rigobert Song, que Samuel Eto’o voudrait pouvoir annoncer pour succéder à Antonio Conceição.

Cependant, il faut donc attendre mercredi 23 février pour savoir si le président de la Fécafoot aura gain de cause car le ministre camerounais des Sports, lui, soutient toujours l’entraîneur portugais, Antonio Conceição.

Dimanche dernier, invité d’une émission hebdomadaire de la télévision nationale, la CRTV, Narcisse Mouelle Kombi a déclaré:« La priorité ce n’est pas de déstabiliser l’équipe en la décapitant […] c’est de la remettre au travail. », ayant ainsi comme objectif, les matchs de barrage face à l’Algérie, en mars, pour la qualification à la Coupe du Monde, au Qatar.

Après cette intervention télévisée, Samuel Eto’o avait rappelé au ministre, dans un courrier, que « selon les textes, la gestion administrative, sportive et technique des équipes nationales relève de la compétence de la fédération », reconnaissant toutefois que « la gestion financière des sélections nationales est assurée conjointement ».

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles