05272022Headline:

CAN 2022: le sélectionneur de l’Algérie s’est réellement trompé

Comment expliquer la défaite de l’Algérie face à la Guinée équatoriale. À en croire les Algériens, ils sont tombés sur une mauvaise pelouse. Le souci, c’est qu’ils sont les seuls à s’en plaindre. Et ce n’est pas la pelouse qui fait rater un coup franc ou un penalty. Lorsque les Africains du Nord jouent en Afrique centrale, ils passent leur temps à se plaindre de tout : la chaleur, le vent, le soleil, le public. Ils ne donnent pas le meilleur, car ils se trouvent trop d’excuses.

Djamel Belmadi n’a pas échappé à la règle et ce faisant il s’est trompé et a dérouté ses joueurs. La Tunisie, elle, a cessé de se plaindre et a pu balayer la Mauritanie.

La Côte d’Ivoire s’est ratée aussi, mais par manque de concentration. Le gardien des Éléphants, Badra Ali Sangaré, en est l’exemple. À la fin du match contre la Sierra Leone, il a simplement oublié les fondamentaux de la chute. Un gardien de but doit tomber sur l’omoplate ou sur le côté de la fesse. Lui, il s’est jeté comme dans une piscine… À signaler enfin, le bon match du Mali, favorisé puis puni par la VAR. Il faudra que les Aigles songent désormais à mener leurs actions offensives jusqu’au bout.

Ce lundi, le Cameroun, déjà qualifié, devra tenter de garder sa première place du groupe A et surtout à entretenir la dynamique de la victoire et du beau jeu.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles