06122021Headline:

CEDEAO : Jonathan Goodluck en mission au Mali

En dépit des soubresauts à Bamako, la CEDEAO n’entend nullement perdre la main sur le dossier de la transition malienne. Jonathan Goodluck, Envoyé spécial et Médiateur de l’organisation sous-régionale, sera en visite dans la capitale malienne, les mercredi et jeudi prochains afin d’y rencontrer les parties prenantes à la crise.

Jonathan Goodluck dépêché auprès d’Assimi Goïta, de la junte militaire et des partie prenante à la transition

« Un coup d’État dans le coup d’État », tel est le qualificatif d’Emmanuel Macron à la situation qui prévaut au Mali. Seulement neuf mois après le coup d’État perpétré contre Ibrahim Boubacar Kéita dit IBK, la junte militaire a remis les couverts en contraignant à la démission, Bah N’Daw, le président de la transition. Et pourtant, la nomination de ce colonel à la retraite, en qualité de chef d’État, relevait d’un véritable ballet diplomatique savamment mené par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour que la junte militaire du CNSP, Comité national du salut du peuple, cède le fauteuil à un civil.

Toutefois, lors du Sommet extraordinaire tenu à Accra, le dimanche 30 mai dernier, la CEDEAO a certes entériné la prise du pouvoir par le colonel Assimi Goïta. Cependant, certaines résolutions ont été prises à l’encontre des nouvelles autorités de la transition. Il s’agit en effet de la suspension du Mali des institutions de la CEDEAO; de la nomination immédiate d’un nouveau Premier ministre civil; de la mise en place d’un nouveau gouvernement inclusif, qui aura pour rôle de faire respecter la période de transition de 18 mois en procédant à l’organisation, à la date du 27 février 2022 déjà annoncée, de l’élection présidentielle à laquelle ne devraient être, en aucun cas, candidats le chef de la transition, le vice-président et le Premier ministre de la transition.

Aussi, dans l’optique d’accompagner le processus de transition au Mali, la CEDEAO a à nouveau dépêché à Bamako Goodluck Jonathan, Envoyé spécial et Médiateur de la CEDEAO au Mali, les 08 et 09 juin 2021. Il s’agira pour l’ancien président nigérian de rencontrer les différentes parties prenantes de la transition afin de s’assurer de la bonne application des résolutions prises par son mandataire.

À noter que le président Goodluck ne sera pas seul dans ce périple. Il sera accompagné par la Présidente du Conseil des Ministres de la CEDEAO, Ministre en charge des Affaires étrangères du Ghana, le Président de la Commission de la CEDEAO, le Commissaire aux Affaires politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, ainsi que le Comité local de suivi de la transition, composé du Chef de la MINUSMA, du Chef de la MISAHEL, du Représentant Résident de la CEDEAO au Mali et des Ambassadeurs du Ghana et du Nigeria.

Cette visite de Jonathan Goodluck au Mali, faut-il le rappeler, se tient en prélude à la 59ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO, prévu le 19 juin 2021, dans la capitale ghanéenne.

Afrique-sur7

Comments

comments

What Next?

Related Articles