12022022Headline:

CEDEAO: Umaro Sissoco Embalo déjà chez Emmanuel Macron pour la situation au Burkina

Umaro Sissoco Embalo, président du Guinee Bissau, Emmanuel Macron,  président de la République francaise - Dîner des chefs d'Etats et de  Gouvernements, des chefs - PurepeopleLe président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embaló, a été reçu aujourd’hui lundi 03 octobre, par son homologue français, Emmanuel Macron, avec lequel il examinera la préoccupation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) concernant la situation au Burkina Faso.

Selon une source de la présidence guinéenne à Bissau, rapportée par le média RTP NOTÍCIAS, Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embalo, s’est rendu dimanche à Paris. Selon le média, Umaro Sissoco Embaló examinera avec son homologue français, Emmanuel Macron, la préoccupation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) concernant la situation au Burkina Faso.

Actuellement, la Cédéao a plusieurs dossiers brulants sur le dos. Si le cas du Mali et de la Guinée étaient très préoccupant, le Burkina Faso vient de ravir la vedette à ces deux nations. Dans une déclaration faite dimanche, Umaro Sissoco Embaló, a appelé les parties en présence au Burkina Faso à choisir le dialogue comme moyen de résoudre leurs différends.

« Un guignol dans le manteau d’homme d’État »
Il y a quelques jours, les autorités Guinéennes avaient traité de « guignol » le président Umaro Sissoco Embalo, président en exercice de la Cédéao. Conakry reproche au président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), des déclarations sur des médias français. Il avait réaffirmé avoir obtenu lors d’une visite en Guinée un accord avec les autorités militaires pour qu’elle cède la place à des civils élus au bout de deux ans, ce que la Conakry qualifie de « mensonge ».

« Nous avons constaté avec étonnement et exaspération la nouvelle sortie de l’amuseur public de Bissau, un guignol dans le manteau d’homme d’État », a dit dans un communiqué le Premier ministre de transition, Bernard Goumou. Il décrit Umaro Sissoco Embalo comme un « type surexcité », arrivé « par effraction » à la présidence de la CEDEAO.

Melv

Comments

comments

What Next?

Recent Articles