05142021Headline:

Centrafrique: un commandant de la Séléka convoqué à la CPI

Les autorités centrafricaine ont livré dimanche à la CPI , Mahamat Said Abdel Kani, commandant présumé de la coalition rebelle à dominante musulmane Séléka, responsable de nombreuses violences dans le pays en 2013.

Mahamat Said Abdel Kani aussi connu comme « Mahamat Said Abdel Kain » a été remis à la Cour pénale internationale (CPI) les autorités de la République centrafricaine en raison d’un mandat d’arrêt de la CPI délivré sous scellés le 7 janvier 2019 , a indiqué la CPI dans un communiqué dont copie nous est parvenue.

M. Said est suspecté de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité présumés d’’emprisonnement ou autre forme grave de privation de liberté, de torture, de persécution, de disparitions forcées et d’autres actes inhumains, ainsi que de crimes de guerre, torture et traitements cruels;

D’après le tribunal, un conflit armé était en cours entre mars 2013 et au moins janvier 2014, entre la Séléka (une coalition de groupes armés principalement composée de musulmans opposés à l’ancien président François Bozizé) et les anti-Balaka ,un mouvement opposé à la Séléka et soutenant l’ancien président François Bozizé.

La Centrafrique avait sombré en 2013 dans une guerre civile , à la suite de la destitution de l’ancien dirigeant François Bozizé.

Koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles