12082016Headline:

Cet adorable petit garçon est la nouvelle coqueluche du web

petit-garcon
Le petit Jake Amo devenu star d’internet malgré lui

Son image fait le tour de la Toile depuis un moment. Le petit ghanéen Jake Amo, le visage sérieux et le regard plongé dans un cahier sur lequel il donne l’impression d’y graver des écrits à l’aide d’un stylo, a carrément incité, ce involontairement, toute une grosse communauté d’internautes à parler de lui. A 4 ans seulement, il est devenu en quelques heures une véritable star, et son image est un même (élément ou phénomène détourné de milliers de fois sur internet) incontournable. Une viralité qui a donné naissance à une idée géniale : transformer les likes des internautes en argent, afin de financer l’éducation des enfants ghanéens. Et pourtant, en quelques jours, son image a été détournée plusieurs centaines de fois, devenant un véritable même (élément ou phénomène détourné en masse sur Internet). Et pourtant, tout ici n’a été que concours de circonstance ; Le cameraman Carlos Cortès était parti au Ghana en 2015, pour faire un documentaire sur l’artiste ghanéen, Solomon Adufah (artiste vivant actuellement à Chicago depuis 16 ans, mais qui avait accepté de revenir dans son pays natal pour enseigner l’art et les études créatives dans l’école de Jake, pour une durée de trois semaines. Le but étant d’illustrer le quotidien de ces enfants). L’image de Jake faisait partie d’une centaine d’autres, prises par Cortès, mais c’est précisément celle du jeune Jane, qui créera un énorme buzz sur les réseaux sociaux.

Photographié en 2015 au Ghana, un petit écolier s’est transformé malgré lui en nouvelle coqueluche du web. Preuve que parfois les réseaux sociaux ont du bon, cette histoire virale a permis de mettre en place une levée de fonds pour aider l’école du garçonnet.

C’est ce qui s’appelle la magie d’Internet. Il y a plusieurs mois de cela, le réalisateur Carlos Cortes est parti au Ghana pour tourner un documentaire sur Solomon Adufah, un artiste africain établi aux États-Unis qui avait accepté de revenir sur les terres de son enfance pour le besoin du film. Alors que l’artiste visitait une école au Ghana, Carlos Cortes a dégainé son appareil photo et mitraillé les enfants. Puis les deux hommes sont rentrés chez eux et Solomon Adufah a publié quelques clichés de cette journée sur Instagram. Le mythe Jake était né.

Capturé alors qu’il s’appliquait à dessiner proprement sur sa feuille, Jake Amo, 4 ans, est devenu en quelques semaines la nouvelle star du web. En cause ? Son air pensif et concentré, et bien sûr, sa bouille trop chou. Élevé au rang de meme, le cliché a fait rire l’Afrique du Sud durant de longs mois, de nombreuses personnes s’amusant à comparer le garçonnet à un moniteur d’auto-école pas franchement impressionné, ou encore un fonctionnaire grognon.

Comme le rapporte le site de la BBC, le petit Jake et le reste de son village n’étaient pas du tout au courant de la célébrité du petit garçon jusqu’à récemment. Car au départ, Solomon Adufah ne savait pas trop comment il devait prendre la réaction des internautes. Se moquaient-ils de Jake ? Puis, il a décidé de tourner la question dans l’autre sens : “Je me suis dit, et si tous ces ‘likes’ se transformaient en véritable fonds pour aider cette école ?”

Le petit Jake et ses camarades vivent dans un village rural à l’est du Ghana et certains parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école. Quant à l’établissement en lui-même, il manque souvent de fournitures. Solomon Adufah, qui a quitté son pays à l’âge de 16 ans, a donc décidé de lancer une levée de fonds pour aider à l’éducation de Jake et de ses camarades. Lancée il y a seulement un jour sur le site Go Fund Me, la cagnotte a déjà récolté un peu plus de 6 000 dollars. Comme quoi, devenir la mini star du web peut-être utile.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment